Tous les textes des 3R

Santé et Bien-être

Caprins | Santé animale

Coproscopies de mélange et de broyat : des outils développés pour améliorer le suivi des infestations par les Nématodes du tube digestif chez les chèvres

MANOLARAKI, F. (1, 2), BOUKARY, M. (3), PARDO, E. (1, 4), POMMARET, A. (3), LE FRILEUX, Y. (3, 5), THUAULT, F. (6), COSNIER, K. (7), HOSTE, H. (1, 2)

(1) INRA, UMR IHAP 1225, 23 Chemin des Capelles, F31076 Toulouse
(2) UMT-Santé des Petits Ruminants, 23 Chemin des Capelles, F31076 Toulouse
(3) EPLEFPA, Ferme Expérimentale Caprine ; F07170 Mirabel France
(4) ENVT, INP, 23 Chemin des Capelles, F31076 Toulouse
(5) Institut de l’Elevage-Ferme Expérimentale Caprine F07170 Mirabel France
(6) Association de la Chèvre de Race Pyrénéenne, 32 av du Général de Gaulle, 09000 Foix
(7)Groupe coopératif agroalimentaire CAPEL, 267 av Pierre Sémard, 46000 Cahors

INTRODUCTION

Les infestations par les strongles (Nématodes) gastrointestinaux
(SGI) demeurent une contrainte majeure pour la
santé et le bien-être des animaux et l’économie des élevages
caprins au pâturage.
Jusqu’à présent, le contrôle des SGI était principalement
basé sur l’utilisation répétée d’anthelminthiques de synthèse
(AH). Cependant, (i) la forte prévalence des résistances aux
3 principales familles d’ AHs et (ii) les contraintes imposées à
leur utilisation en production caprine laitière, imposent une
utilisation plus raisonnée de ces molécules. Il faut donc
fonder la décision de traitement sur un diagnostic simplifié
des infestations.
L’objectif de notre étude était la comparaison des valeurs de
coproscopies Individuelles moyennes (CI), ii) de coproscopie
de mélange (CM) et iii) de coproscopie de broyat (CB).

Caprins | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière