Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Bovins laitiers | Ovins laitiers | Systèmes d’élevage

Structure et du fonctionnement des exploitations laitières dans la zone semi-aride sétifienne (Algérie)

BENIDIR M. (1), BIR A. (2), BOUSBIA A. (3), BELKHEIR B. (1), BADRI R. (2), BOUSSADIA C. (2)

(1) Institut National de la Recherche Agronomique d’Algérie (INRAA), 16200, Algérie.
(2) Université Ferhat Abbas-Sétif1- (UFAS), 19000, Algérie.
(3) Université 08 Mai 1945, BP 401 Guelma, 24000, Algérie

INTRODUCTION

L’Algérie est le premier consommateur de lait au Maghreb,
soit près de 140 litres/ habitant dont environ 80 litres sont
importés. La consommation a augmenté de 81% depuis 2000
(ITELV, 2012).
La production nationale de lait cru est estimée à 3,14
milliards de litres, fournie à 73% par le cheptel bovin (2,3
milliards de litres). La moitié de la production laitière bovine
est assurée par un cheptel de races dites BLM (bovin laitier
moderne) composant moins de 30% des effectifs en vaches
laitières qui totalisent 966 mille têtes.
La production laitière collectée durant l’année 2012 était de
756 millions de litres, dont près de 160 millions de litres par
les 14 filières du secteur laitier public (MADR, 2012).
La wilaya de Sétif est considérée comme un pôle laitier en
Algérie avec un effectif bovin estimé à 128.574 têtes, dont
72.966 vaches laitières, et une production laitière avoisinant
les 250 millions de litres par an (DSA, 2012), mais la
productivité des élevages reste faible. Dans ce contexte, le
présent travail vise à caractériser la structure et le
fonctionnement des élevages laitiers dans la wilaya de Sétif

Bovins laitiers | Ovins laitiers | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière