Tous les textes des 3R

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire | Bovins à viande

Des prairies multi-espèces de fauche riches en légumineuses, productives, économes et durables, pour conforter l’autonomie fourragère des systèmes bovins viande biologiques

PELLETIER P. (1), FOUSSIER T. (2), MAUGRION P. (2)

(1) ARVALIS – Institut du végétal – Ferme Expérimentale des Bordes, F-36120 Jeu-les-Bois, France
(2) OIER des Bordes – Ferme Expérimentale des Bordes, F-36120 Jeu-les-Bois, France

INTRODUCTION

La recherche sur les prairies multi-espèces en France est
relativement récente comparativement à d’autres pays
comme la Suisse. Plusieurs stations expérimentales conduisent
des études depuis le début des années 2000 (Protin
P.V. et al, 2014, Coutard et al, 2012, Gastal et al, 2012,
Surault F., 2008), dont la Ferme Expérimentale des Bordes
dans l’Indre (Pelletier P. et al, 2011), partenariat ARVALIS -
OIER des Bordes. Deux essais y ont été conduits en agriculture
biologique de 2000 à 2005, afin de mettre au point des
prairies de fauche riches en légumineuses, associations ou
prairies multi-espèces, pour accroître l’autonomie fourragère
des élevages allaitants de la région herbagère du nord du
Massif Central. Ils ont abouti à la définition d’une prairie multiespèces
répondant bien à cet objectif, donnant les meilleurs
résultats en termes de biomasse et de Matières Azotées
Totales produites à l’hectare (tableau 1, prairie T10 ; Protin et
al, 2014). Un troisième essai (2009-2014) a pour objectifs de
préciser les mélanges graminées-légumineuses à privilégier
pour la fauche, dont certains sont adaptés dans d’autres
contextes pédoclimatiques et de mieux comprendre les
facteurs d’évolution des espèces. Les résultats présentés ici
portent sur 5 années de 2009 à 2013.

Autonomie alimentaire | Bovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière