Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Ovins à viande

La caroube comme complément au pâturage avant la lutte des brebis Ouled Djellal

MEBIROUK-BOUDECHICHE L. (1), BOUDECHICHE L. (1), MIROUD K. (1), BOUHADJA N. (2)

(1) Laboratoire d’épidémio-surveillance, santé, productions et reproduction, expérimentation et thérapie cellulaire des animaux
domestiques et sauvages, Université d’El Tarf, B.P 73, 36 000, EL Tarf, ALGERIE.
(2) Département des sciences vétérinaires, Université d’El Tarf, B.P 73, 36 000, El Tarf, ALGERIE

INTRODUCTION

Le caroubier (Ceratonia siliqua L.) est un arbre d’origine
méditerranéenne, son fruit, la caroube, est constitué d’une
pulpe enveloppant la graine. Ces deux composants sont
abondamment utilisés en alimentation humaine comme en
alimentation animale, cependant, la pulpe n’a presque
d’emploi que pour les ruminants.
La pulpe de caroube, produit autochtone, se caractérise par
son prix d’achat raisonnable, son pouvoir énergétique élevée
du à sa richesse en sucres hydrosolubles, et par sa faible
teneur en protéines dont les graines en sont plus pourvues.
Elle peut servir dans l’engraissement des agneaux. La
caroube entière (pulpe et graine) n’a pas fait, à notre
connaissance, l’objet de travaux particuliers. Elle pourrait
constituer un concentré énergétique alternatif à l’orge céréale
souvent utilisée mais importée.
C’est dans un contexte de réduction des coûts de
l’alimentation animale que s’inscrit cet essai qui rend compte
des relations entre la nature du complément énergétique
(caroube vs. Orge) au pâturage sur les performances
productives des brebis Ouled Djellal au moment du flushing

Alimentation | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière