• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Concentrations cellulaires dans les élevages caprins : état des lieux et mise en place d’un programme d’amélioration génétique

    CLEMENT V. (1,4), CEGLOWSKI C. (2,4), DE CREMOUX R. (1), MARTIN P. (3), RUPP R. (2,4)

    (1) Institut de l’Elevage, 31326 Castanet-Tolosan

    (2) INRA, INPT ENSAT, INPT ENVT, UMR 1388 Génétique, Physiologie et Systèmes d’Elevage, 31326 Castanet-Tolosan

    (3) Capgènes, 86 550 Mignaloux-Beauvoir

    (4) UMT Gestion Génétique et génomique des Petits Ruminants, Toulouse

    RESUME

    Les concentrations cellulaires ou comptages de cellules somatiques (CCS) sont collectés en routine depuis la fin des années 90 dans le cadre du contrôle laitier officiel et sont stockés dans le système d’information caprin. L’analyse de l’ensemble de ces données a montré que les CCS sont en constante augmentation, de l’ordre de 43% en race Alpine et 55% en race Saanen depuis les quinze dernières années (soit une hausse de 675 000 cellules/ml en Saanen et 485 000 cellules/ml en race Alpine), avec une accélération de la tendance sur les dernières campagnes de collecte. Parmi les facteurs de variation les plus importants, on peut noter le rang et le stade de lactation, la période de mise bas et le niveau de production des chèvres. La génétique étant un des moyens d’agir sur l’augmentation des CCS, et donc d’améliorer la qualité sanitaire des laits et la santé des animaux, un modèle d’indexation a été développé pour les CCS dans les deux races. Une étude a ensuite été menée pour intégrer ce nouvel index dans l’index de synthèse caprin (ICC), ce dernier étant utilisé pour réaliser les accouplements programmés. Le progrès génétique attendu pour différentes combinaisons d’ICC a été estimé. Les ICC retenus pour les deux races sont ceux qui permettent d’espérer une diminution des concentrations cellulaires, soit une baisse annuelle de l’ordre de 10 000 cellules/ml par an, tout en maintenant un niveau de production laitière satisfaisant.

    Télécharger le fichier PDF (341.1 ko)

    Voir tous les textes de : Ceglowski C. | Clément V. | De Crémoux R. | Martin P. | Rupp R.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Caprins | Génétique de la résistance aux maladies | Qualité lait

    Autres textes des

    3R 2015 - Séance :

    Genetique de la résistance aux maladies

    Les carnets sanitaires informatisés : nouvelles perspectives de valorisation de données enregistrées par les éleveurs  

    BOURRIGAN X., BLERIOT G., BOUISSEL C., DREMAUX R., DUPRES M., EVARD JJ., GOURAUD X., LEGAY M., MAURIN L., SCHMITT B., GAUTIER JM., ROUSSEL P. et MATTALIA S.

    20150203.Identification et caractérisation d’une mutation dans le gène SOCS2 (Suppressor Of Cytokine Signalling 2) associée à la sensibilité aux mammites chez les ovins laitiers 

    RUPP R., FOUCRAS G., SENIN P., SARRY J., ALLAIN C., PORTES D., BOUCHEZ O., TOSSER-KLOPP G.

    Affiche • L’amélioration génétique sur le comptage de cellules somatiques du lait s’accompagne d’une meilleure qualité hygiénique chez la chèvre. 

    HUAU C., FOUCRAS G., TABOURET G., CAUBET C, BOUVIER F., FASSIER T., RAINARD P., MARTIN P., TOSSER-KLOPP G., RUPP R.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés