Tous les textes des 3R

Génétique

Bovins laitiers | Génétique | Qualité lait

ldentification de mutations candidates affectant la composition du lait en acides gras et protéines par analyse d’association sur la séquence du génome dans les races Holstein, Montbéliarde et Normande.

GOVIGNON-GION A. (1) (2), BOICHARD D. (1) (2), CROISEAU P. (1) (2), BARBAT-LETERRIER A. (1) (2), HOZE C. (1) (3), FRITZ S. (1) (3), BOUSSAHA M. (1) (2), BROCHARD M. (4), SANCHEZ M.P. (1) (2)

(1) INRA, UMR1313 GABI, 78350 Jouy-en-Josas, France

(2) AgroParisTech, UMR1313 GABI, 78352 Jouy-en-Josas, France

(3) Allice, 75012 Paris, France

(4) Idele, 149 rue de Bercy, 75012 Paris, France

RESUME

Cette étude réalisée dans le cadre du programme PhénoFinlait vise à identifier les gènes et les mutations responsables de la variabilité génétique de la composition du lait en acides gras (AG) et protéines dans les trois races bovines laitières Holstein, Montbéliarde et Normande. Pour 23 AG et 6 protéines, le phénotype analysé est la moyenne des mesures par moyen infra rouge à chaque contrôle, corrigées pour les effets de milieu. Les séquences du génome complet de 8746 vaches génotypées avec la puce Illumina 50k ont été reconstituées avec le logiciel FImpute, en utilisant comme référence la séquence de 1147 taureaux du projet « 1000 génomes bovins ». Au total, 28 millions de polymorphismes ont été prédits. L’analyse GWAS a été conduite intra-race avec le logiciel GCTA, le modèle incluant un effet marqueur et un effet polygénique. Cette approche a permis de caractériser 30 à 40 régions par caractère sur tout le génome. On retrouve la majorité des régions déjà détectées avec la puce 50k, mais les intervalles de localisation sont plus précis. Cette première analyse a permis de définir des régions de l’ordre de 500 kb à 3 Mb, analysées par BayesC. Cette méthode multi-marqueurs réduit considérablement l’effet du déséquilibre de liaison à grande distance et permet de proposer des mutations causales candidates. La comparaison entre races et l’annotation des variants aident au choix entre ces propositions. Ce travail est illustré avec 10 exemples sur les chromosomes 5, 14, 17, 19 et 27 pour les AG et 1, 2, 6, 11, et 20 pour les protéines. Cette étude montre l’intérêt du séquençage de génomes entiers pour identifier les mutations responsables du déterminisme génétique des caractères.

Bovins laitiers | Génétique | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière