Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait | Traite

Effet du polymorphisme au locus diacylglycerol-O-transférase 1 (DGAT1) sur la lipolyse spontanée, dans un contexte de variation de la fréquence de traite.

VANBERGUE E. (1) (2) (3), GUINARD-FLAMENT J. (2) (1), BARBEY S. (4), CHARTON C. (2) (6), LEFEBVRE R. (5), GALLARD Y. (4) et HURTAUD C. (1) (2)

(1) INRA UMR1348 Physiologie, Environnement, Génétique pour l’Animal et les Systèmes d’Elevage (PEGASE), F-35590 Saint-Gilles, France

(2) Agrocampus Ouest UMR1348 Physiologie, Environnement, Génétique pour l’Animal et les Systèmes d’Elevage (PEGASE), F-35000 Rennes, France

(3) Institut de l’élevage, Monvoisin, F-35910 Le Rheu, France

(4) INRA, Domaine du Pin-au-Haras, F-61310 Exmes, France

(5) INRA, UMR1313 Génétique Animale et Biologie Intégrative, F- 78352 Jouy en Josas, France

(6)INRA / INPT ENSAT / INPT ENVT, UMR 1388 GenPhySE, F-31326 Castanet-Tolosan cedex, France

RESUME

La lipolyse spontanée (LS) du lait dépend de nombreux facteurs d’élevage, dont la fréquence de traite, et la génétique de l’animal. Nous avons donc testé l’effet du gène DGAT1, polymorphique au locus K232A, sur la LS dans un contexte de variation de la fréquence de traite. Huit vaches « KK », 8 vaches « KA » et 5 vaches « AA » ont été utilisées. L’essai s’est déroulé sur 3 périodes successives : une semaine de référence en bitraite, 3 semaines de monotraite et une semaine de bitraite. Les prélèvements ont été effectués à J-4, J0 (date de passage en monotraite), J1, J2, J7 et J24, pour évaluer le taux butyreux (TB), le taux protéique (TP), la composition en acides gras (AG) et en protéines, et la LS. Les vaches « KK » ont présenté un TB et un TP plus élevés, une production laitière plus faible, un pourcentage de caséines ? plus élevé que les vaches « AA ». Les profils en AG n’ont pas présenté de différence. En bitraite, la LS a été deux fois plus élevée chez les vaches « KK » que chez les vaches « KA » et « AA » (1,28 vs 0,59 et 0,63 mEq/100g de MG respectivement, pendant la période de référence).En monotraite, la LS a été identique dans les 3 groupes et inférieure à 0,2 mEq/100 g de MG. L’existence d’un déterminisme génétique de la lipolyse, confirmée par une étude à plus grande échelle, pourrait être prise en compte lors de la sélection génétique des animaux.

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait | Traite

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière