Tous les textes des 3R

Elevage et changements climatiques

Bovins laitiers | Elevage et changements climatiques

La Tarentaise semble mieux résister que la Holstein au climat méditerranéen

BELLAGI R. (1, 2, 3), POMIÈS D. (2, 3), MARTIN B. (2, 3), NAJAR T. (1)

(1) INAT, Département des ressources animales, halieutiques et technologies agro-alimentaires, 1082 Tunis, Tunisie

(2) INRA, UMR1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

(3) Clermont Université, VetAgro Sup, UMR1213 Herbivores, BP 10448, F-63000 Clermont-Ferrand, France

INTRODUCTION

La race Tarentaise a été réintroduite en Tunisie dans les années 1990, en raison de ses nombreux atouts (rusticité, valorisation des rations pauvres…).Cette race est bien appréciée des éleveurs tunisiens qui, de plus, la considèrent comme bien adaptée au climat de type méditerranéen avec des hivers doux et humides et des étés chauds et secs. Les températures estivales entraînent un stress thermique qui induit une baisse des performances, surtout chez les vaches hautes productrices comme la Holstein (Kadzere, 2002). L’objectif de cette étude est donc de vérifier que la Tarentaise résiste mieux que la Holstein aux conditions climatiques méditerranéennes.

Bovins laitiers | Elevage et changements climatiques

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière