Tous les textes des 3R

Réponses aux attentes sociétales

Bovins laitiers | Réponses aux attentes sociétales

Comparaison de différents protocoles de décongélation du colostrum bovin

DOLIGEZ E. (1), LERAY O. (1), BALTHAZAR E. (1), LE COZLER Y. (2, 3)

(1) Littoral Normand, 14 rue Alexander Fleming, F-14200 Hérouville-Saint-Clair, France

(2) INRA, UMR1348 PEGASE, 35590 St-Gilles France,

(3) AGROCAMPUS OUEST, UMR1348 PEGASE35000 Rennes, France

INTRODUCTION

La distribution d’un colostrum de qualité (50 g d’IgG1/L) dans les premières heures de vie du veau est un élément essentiel pour la prévention de la mortalité et la morbidité des veaux (Jaster, 2005). Le veau doit recevoir 8,5% de son poids en colostrum dans les 2 premières heures de vie (Connely et al, 2014). Si le colostrum de sa mère est de qualité insuffisante ou douteuse (mammites) ou produit en trop faible quantité, il convient d’utiliser celui d’une autre vache que l’on peut avoir conservé au frais pendant 8 à 10 jours ou au congélateur pendant 1 an.
Différentes techniques de décongélation sont proposées dans la bibliographie (bain marie à températures différentes ou four à micro-ondes). Les conclusions sur ces méthodes sont parfois contradictoires et ne permettent pas de choisir le meilleur compromis entre le temps nécessaires pour décongeler le colostrum et les pertes d’IgG1 générées par cette opération (Jones, 1987).
La présente étude vise à comparer différentes méthodes de décongélation du colostrum sur la perte de teneur en IgG1 et sur le temps nécessaire pour le faire, en vue de proposer le meilleur compromis aux éleveurs.

Bovins laitiers | Réponses aux attentes sociétales

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière