Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Reproduction

Le croisement a-t-il un impact sur le développement embryonnaire précoce chez la vache laitière ?

DE PAULA REIS A. (1,2), MARQUANT- LE GUIENNE B. (3), JOULLIE L. (3), RONZEAUX C. (1), GRIMARD B. (1,2)

1 EnvA, UMR 1198, Biologie du Développement et Reproduction – 7, Av du Gen. de Gaulle – F-94704 – Maisons Alfort Cedex

2 INRA, UMR 1198 Biologie du Développement et Reproduction – Domaine de Vilvert – F-78732 - Jouy en Josas Cedex

3 Allice – Service Recherche et Développement, Domaine de Vilvert – F-78732 - Jouy en Josas Cedex

INTRODUCTION

Quelques études récentes montrent une tendance à un meilleur développement in vitro des embryons croisés, comparés aux embryons de race pure (Lazzari et al., 2011 et Boediono, 2003). Ceci pourrait être lié à l’effet d’hétérosis observé sur la fertilité (Dezetter et al., 2015) mais n’a pas été réalisé avec des croisements fréquemment rencontrés en France. Ce fait pourrait être d’intérêt pour le raisonnement de méthodes alternatives de gestion de la reproduction dans les troupeaux laitiers à fertilité dégradée et des programmes de FIV. L’objectif de cette étude a été d’évaluer l’effet du croisement entre les deux races laitières dominantes en France (Prim’Holstein et Montbéliarde) sur le développement de l’embryon in vitro.

Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière