• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Comparaison des performances bouchères entre agneaux d’herbe et agneaux de bergerie issus de pères sélectionnés sur performances en bergerie

    CHEYPE A. (1), TORTEREAU F. (2), FRANCOIS D. (2), CHILE K. (3), SAVY E. (3)

    (1) Institut de l’Elevage, Boulevard des arcades, 87060 Limoges Cedex 2, France

    (2) INRA GenPhySE, INPT, ENVT, Université de Toulouse, 31326-Castanet Tolosan, France

    (3) Station Expérimentale Ovine FEDATEST, Paysat Bas, 43300 Mazeyrat d’Allier, France

    RESUME

    En France, la sélection des aptitudes bouchères est menée exclusivement en bergerie, que la sélection ait lieu sur performances individuelles ou sur descendance. L’utilisation de ce type de conduite en sélection est parfois remise en cause par les producteurs d’agneaux d’herbe doutant de la capacité des béliers sélectionnés en bergerie à être performants pour une production d’agneaux d’herbe. Pour vérifier cela, un essai mené à la ferme expérimentale de FEDATEST a permis de comparer les performances bouchères de deux lots d’agneaux issus de béliers sélectionnés selon le protocole du testage sur descendance : un lot conduit en bergerie et l’autre conduit à l’herbe. Huit béliers de race Rouge de l’Ouest ont été mobilisés pour réaliser deux lots d’IA en 2010 et huit autres mâles ont réalisé deux lots d’IA en 2012. En 2010, 379 inséminations réalisées en octobre – novembre ont permis d’obtenir 314 carcasses exploitables : 205 issues d’agneaux de bergerie et 109 d’agneaux menés à l’herbe. En 2012, 382 IA ont été mises en place, permettant l’exploitation de 175 carcasses d’agneaux de bergerie et 103 d’herbe. Pour atteindre un même poids vif d’abattage, les agneaux d’herbe ont dû être élevés en moyenne 8 jours de plus que les agneaux de bergerie. Sur des critères de conformation, rendement en carcasse et gras de couverture, les performances des agneaux élevés à l’herbe étaient inférieures à celles des agneaux élevés en bergerie. Sur la base des index semi-synthétiques conformation et gras estimés dans le cadre du testage boucher sur descendance, deux groupes de béliers ont été distingués : les « détériorateurs » et les « améliorateurs ». La comparaison des performances corrigées des descendants élevés à l’herbe et en bergerie a permis de démontrer que les meilleurs béliers pour la production d’agneaux de bergerie sont aussi les meilleurs pour la production d’agneaux d’herbe. En effet, les agneaux d’herbe issus de pères « améliorateurs » ont déposé moins de gras que ceux issus de pères « détériorateurs » avec des différences de moyennes statistiquement significatives de 0,3 mm de gras dorsal et 3 g de gras de rognon en moins. De même pour la conformation des agneaux menés à l’herbe, un tiers de classe EUROP sépare les performances des descendants issus de pères « améliorateurs » de ceux issus de pères « détériorateurs ». En conclusion, la production d’agneaux d’herbe, avec un niveau de performances satisfaisant, est possible à partir de béliers sélectionnés classiquement en bergerie sur performances propres et sur descendance.

    Télécharger le fichier PDF (228.9 ko)

    Voir tous les textes de : Cheype A. | Chile K. | François D. | Savy E. | Tortereau F.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Génétique | Ovins à viande

    Autres textes des

    3R2016 - Séance :

    Génétique

    Outils et leviers pour favoriser le développement d’une génétique adaptée aux enjeux de l’agro-écologie pour les élevages de ruminants 

    BROCHARD M., DELABY L., DUMONT B., EZANNO P., FOUCRAS G., FRAPPAT B., GONZALEZ-GARCIA E., HAZARD D., MORENO C., PHOCAS F.

    Valorisation des données d’abattage de bovins laitiers à des fins d’évaluation génétique 

    CROUE I., PROMP J., VINET A., LAUNAY A., SAINTILAN R., FOUILLOUX MN., VENOT E., GOVIGNON-GION A., DUCROCQ V. et MATTALIA S.

    Mortalité des veaux : analyse phénotypique et étude de la composante génétique  

    LECLERC H., LEFEBVRE R., DOUGUET M., PHOCAS F., MATTALIA S.

    GénoSanté : Améliorer la santé productive des vaches laitières par la sélection génomique et la conduite d’élevage : Une première étape avec l’acétonémie. 

    BARBAT-LETERRIER A., LECLERC H., PHILIPPE M., FRITZ S., DAVIERE J-B., MANCIAUX L., GUILLAUME F., DE BRETAGNE T., BOICHARD D.

    Affiche • Mise en place d’une évaluation génomique en races Abondance, Tarentaise et Vosgienne 

    SANCHEZ M.P., JONAS D., BAUR A., DUCROCQ V., HOZE C., SAINTILAN R., PHOCAS F., FRITZ S., BOICHARD D., CROISEAU P.

    Affiche • Conformation de la mamelle et des trayons dans deux grands élevages bovins laitiers en milieu semi-aride (Tunisie) 

    HAMED I., M’SADAK Y.

    Présentation EIT • La Génomique en Race-VOSGIENNE 

    CAUSSANEL P.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés