Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande | Digestion - Métabolisme

Distribution de petit-lait chaud à des bovins d’engraissement sur pâturage d’alpage : influence sur l’ingestion et la croissance

MOREL I. (1), MEISSER M. (1), DUFEY P.-A. (1)

(1) Agroscope, Institut des sciences en production animale IPA, Tioleyre 4, 1725 Posieux, Suisse

INTRODUCTION

Pour les alpages avec production de fromage, la valorisation de son sous-produit, le petit-lait ou lactosérum, est parfois problématique. Une alternative aux modes d’utilisation actuels, offrant une plus-value au système de production, a été au centre des préoccupations de ce projet. Dans un système de production de viande en montagne, une complémentation de l’herbe en phase de finition avec un aliment riche en énergie est nécessaire pour que la qualité des carcasses produites soit conforme aux besoins du marché (Chassot et Deslandes, 2009). En Suisse, l’achat et le transport en montagne des céréales servant à combler ce déficit représentent environ 35 % des coûts liés à cette production (Miéville-Ott et al., 2009). Grâce à sa teneur élevée en énergie, le petit-lait pourrait aisément servir de source énergétique complémentaire à l’herbe en montagne, ce mode d’alimentation ayant été testé positivement en plaine sur le même type d’animaux (Lehmann et al., 1993 ; Morel et Bonnefoy, 2013). Cet article présente les résultats de deux essais visant à comparer différents régimes de finition, avec ou sans petit-lait, chez des bovins d’engraissement au pâturage et leur influence sur l’ingestion et les performances zootechniques.

Alimentation | Bovins à viande | Digestion - Métabolisme

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière