Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Digestion - Métabolisme | Elevage de précision

Identifier les vaches les plus efficientes grâce au monitoring de la température ruminale

FISCHER A. (1, 2), LASSALAS J. (2) et FAVERDIN P. (2)

(1) Institut de l’élevage, Le Rheu, 35650, France

(2) PEGASE, Agrocampus Ouest, INRA, 35590 Saint-Gilles, France

INTRODUCTION

L’amélioration de l’efficience alimentaire (EA) de la vache laitière réduirait l’utilisation des ressources alimentaires à même niveau de production. Les élevages gagneraient à la fois en compétitivité par la réduction des coûts alimentaires et en durabilité environnementale par la réduction attendue des gaz à effet de serre et des rejets azotés. Un des verrous à l’amélioration de l’EA est sa mesure. Elle nécessite a minima un monitoring des quantités d’aliments ingérés, des productions et des variations de poids. La mesure n’est donc réalisable que dans certaines stations expérimentales équipées. Partant de l’hypothèse que la quantité d’eau bue à même ration reflète la quantité d’aliments ingérés (Khelil-Arfa et al., 2012), nous supposons que l’efficience de l’eau bue reflète l’efficience alimentaire. L’objectif est de tester la qualité de prédiction de l’efficience alimentaire de la vache laitière à partir d’une estimation de l’efficience de l’eau bue.

Alimentation | Bovins laitiers | Digestion - Métabolisme | Elevage de précision

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière