Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Reproduction

L’aptitude des vaches laitières à assurer chaque étape de la reproduction dépend de leurs caractéristiques génétiques.

BEDERE N. (1), DELABY L. (1), DUCROCQ V. (2), LEURENT-COLETTE S. (3), DISENHAUS C. (1)

(1) PEGASE, Agrocampus Ouest, INRA, 35590, Saint-Gilles, France

(2) GABI, INRA, AgroParisTech, Université Paris-Saclay, 78350, Jouy-en-Josas, France

(3) Domaine Expérimental du Pin-au-Haras, INRA, 61310, Exmes, France

INTRODUCTION

A même potentiel de synthèse de matières utiles, grasses (MG) et protéiques (MP), les vaches à haut potentiel de production laitière (PL) exportent plus d’énergie dans le lait, ont un pic de lactation plus élevé et une synthèse de lactose plus importante que les vaches à fort potentiel pour les taux butyreux (TB) et protéique (TP). La quantité d’énergie consacrée à la production et le statut énergétique de ces vaches à fort potentiel laitier sont des facteurs connus pour dégrader les performances de reproduction des vaches laitières (Santos et al., 2004 ; Royal et al., 2000 ; Friggens et al., 2010). L’objectif de cette étude est d’identifier et quantifier les effets de la race et du potentiel génétique (favorable à la PL ou aux TB+TP) sur l’aptitude des vaches laitières à assurer ou pas le succès de chaque étape du cycle de reproduction.

Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière