Tous les textes des 3R

Environnement

Bovins à viande | Environnement | GES - gaz à effet de serre

Evaluation de la variation du méthane entérique par le système Greenfeed suite à l’incorporation de lin extrudé Tradi-Lin® dans la ration de taurillons à l’engraissement.

CHESNEAU G. (1), MAUPETIT D. (2), GUILLON C. (3), GOUMAND E. (3), MAIRESSE G. (1), RENAND G. (4)

(1) VALOREX, La messayais, 35210 Combourtillé, France

(2) INRA, Domaine Bourges-La Sapinière, 18390 Osmoy, France

(3) TERRENA, La Noelle, 44 Ancenis, France

(4) INRA, UMR1313 GABI, 78352, Jouy en Josas, France

INTRODUCTION

Le lin extrudé est connu pour réduire les émissions de méthane entérique (CH4) des ruminants, notamment sur vaches laitières (Martin et al., 2008 et 2016), et ce de manière durable dans le temps (Martin et al., 2010).
En bovin viande, Eugène et al. (2011), ont également mis en évidence, tout au long de l’engraissement de taurillons, une baisse durable du CH4, mais l’effet des lipides du lin était confondu avec un apport combiné d’amidon.
Aussi, toutes ces études ont été réalisées en s’appuyant sur des méthodes de mesure bien référencées (chambres respiratoires, gaz traceur SF6).
L’objet de cette étude vise à évaluer par le système Greenfeed l’effet isolé du lin extrudé Tradi-Lin® sur les émissions de CH4 pendant l’engraissement de taurillons.

Bovins à viande | Environnement | GES - gaz à effet de serre

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière