Tous les textes des 3R

Systèmes

Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Systèmes d’élevage

Elever des veaux laitiers sous des vaches nourrices : entre réduction du travail et amélioration des performances animales

BRUNET L. (1), COQUIL X. (1), TROMMENSCHLAGER JM. (1)

(1). INRA UR055 ASTER-Mirecourt, 662 avenue Louis Buffet, F-88500 Mirecourt

INTRODUCTION

Les techniques d’alimentation lactée des génisses de renouvellement, en élevage bovin laitier, sont issues d’évolutions techniques et de politiques de filières variées. Une diversité de conduites coexistent tant sur les produits distribués (poudres de lait, lait entier, lait yogourtisé,…) que sur les modes de distribution utilisés (seaux, tétines, DAL,…). Toutefois, dans le contexte actuel, certaines techniques réapparaissent, telles que l’élevage des veaux par des vaches nourrices. Cette dernière vise une simplification du travail d’élevage des génisses de renouvellement, une limitation des effectifs improductifs dans un contexte de réduction des charges et de prix du lait incertain, mais également un rapprochement avec le mode d’élevage naturel de l’animal en maintenant un allaitement de type maternel.
La littérature fait état d’essais dans ce domaine en France dès 1959, mais avec peu d’échos en élevage, compte tenu de la structuration de la filière laitière favorable à l’élevage des veaux avec de la poudre. A cette même époque apparaît, en Nouvelle-Zélande, l’élevage en allaitement maternel multiple de veaux mâles castrés (sevrés vers 7 à 10 semaines), technique permettant des gains importants par rapport à l’allaitement artificiel, tant en termes de mortalité (respectivement 0,9% vs 7,8%) que de croissance (Everitt et al., 1970). Dans les années 2000, de nombreuses études européennes évaluent cette technique sur le plan du bien-être animal. Krohn (2001) caractérise ces systèmes d’élevage sous la mère en fonction de la durée et de la nature de la relation entre la mère et son veau et les subdivise en 3 catégories (i) l’allaitement simple restrictif, (ii) l’allaitement simple libre, (iii) l’allaitement multiple (2 à 4 veaux adoptés par une vache dite nourrice sans traite additionnelle de celle-ci). En raison de ses multiples intérêts, notamment en terme de simplification du travail, nous avons travaillé sur cette dernière option, peu documentée à ce jour.

Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière