Tous les textes des 3R

Systèmes

Durabilité | Ovins à viande | Systèmes d’élevage

Performance globale de systèmes mixtes de polyculture élevage : étude par modélisation des impacts directs et indirects de l’organisation cultures-élevage

SNEESSENS I. (1, 2, 3), VEYSSET P. (1, 2), BENOIT M. (1, 2), LAMADON A. (1, 2), BRUNSCHWIG G. (2, 1)

(1) Inra, Theix, UMR1213 Herbivores, 63322 Saint Genès Champanelle, France

(2) Clermont Université, VetAgro Sup, UMR Herbivores, BP 10448, 63000 Clermont-Ferrand, France

(3) ADEME, 20 avenue du Grésillé - BP 90406, 49004 Angers Cedex 01, France

INTRODUCTION

Les systèmes de production associant cultures et élevage sont réputés plus durables que les systèmes de production spécialisés. Toutefois, la publication d’études contradictoires nous conduit à envisager que les formes d’association entre cultures et élevage doivent influer sur la performance globale des systèmes. Les études publiées sont principalement axées sur l’impact des interactions entre cultures et élevage, à structure constante, sur les performances du système. Nous posons l’hypothèse que la part respective des surfaces agricoles (SAU) consacrées aux ateliers culture et élevage est un déterminant clé des performances de l’exploitation, le potentiel agronomique des sols étant considéré uniforme. Notre objectif est d’étudier si cette organisation structurelle a des incidences directe et indirecte sur la durabilité des systèmes polyculture-élevage ovin viande (PC-E).

Durabilité | Ovins à viande | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière