Tous les textes des 3R

Reconception des systèmes d’élevage

Bovins laitiers | Caprins | Ovins laitiers | Reconception des systèmes d’élevage

Caractérisation des facteurs de résilience des élevages laitiers biologiques

PERRIN A. (1), BANCAREL A. (2), CASSEL S. (3), DOUMAYZEL S. (4), DURAND M. (4), EVE D. (5), GRENIER J.(6), GUILHOU R. (7), MALEYSSON F. (8), MOUCHARD T. (9), NAEL E. (10), NAYET C. (11), PATOUT O. (12), PAVIE J. (13), PIQUART-HEBERT A. (5), ROY D. (7), UZUREAU A. (14), EXPERTON C. (15), MARTIN G. (1)

(1) AGIR, Université de Toulouse, INRA, 31326 Castanet-Tolosan, France

(2) APABA, Carrefour de l’Agriculture, 12026 Rodez Cedex

(3) CFPPA, EPL La Cazotte, Route de Bournac, 12400 Saint-Affrique

(4) Chambre d’agriculture de l’Aveyron, 5 D840, 12000 Rodez

(5) CFPPA Coutances, 50200 Coutances

(6) Pôle Bio Massif Central, 89 Avenue de l’Europe, 63370 Lempdes

(7) AGROBIO 35, 12 Avenue des Peupliers, 35510 Cesson-Sévigné

(8) CFPPA St Genest Malifaux, Creux du Balay, 42660 Saint-Genest-Malifaux

(9) FRAB NA, 12 Bis Rue Saint-Pierre, 79500 Melle

(10) GAB 44, 1 Rue Marie Curie, 44170 Nozay

(11) Chambre d’agriculture de la Drôme, 145 Avenue Georges Brassens, 26500 Bourg-lès-Valence

(12) AVEM, Cap du CRES, 12100 Millau

(13) IDELE, Route d’Epinay,14310 Villers Bocage

(14) CAB Pays de Loire, 9 Rue André Brouard, 49100 Angers

(15) ITAB, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

RESUME - Dans un contexte agricole de plus en plus incertain et changeant, et avec une filière laitière biologique dont le développement suit le rythme des crises de marché du secteur laitier conventionnel, la question de la résilience des exploitations laitières biologiques aux aléas climatiques, économiques, etc. mérite d’être posée. L’objectif de cette étude est de caractériser les facteurs de résilience des exploitations laitières biologiques. 151 enquêtes ont été conduites dans des exploitations bovines, ovines et caprines de 5 régions françaises. La première partie de l’enquête avait pour objectif d’analyser la perception des éleveurs de la résilience et de ses facteurs favorables. Différents facteurs ont été mis en évidence comme la conversion à l’agriculture biologique en elle-même, la diversification ou la cohérence globale du projet d’exploitation (l’adaptation des objectifs aux moyens de production et du niveau d’intensification des ressources disponibles à leur potentiel). La seconde partie de l’enquête avait pour objectif d’analyser le maintien des exploitations dans un état satisfaisant pour les éleveurs au cours du temps, et de l’expliquer par un ensemble de variables de structure d’exploitation et de pratiques de gestion. Les résultats obtenus montrent que les pratiques orientées vers la mise en place de systèmes plus herbagers (en augmentant la part de prairies dans la surface agricole utile, en avançant la date de mise à l’herbe des animaux ou en pratiquant le plus longtemps possible le pâturage exclusif) améliorent en partie la résilience des systèmes bovins. Dans les élevages ovins et caprins, la construction de la résilience semble davantage passer par l’amélioration de la productivité individuelle des animaux.

Bovins laitiers | Caprins | Ovins laitiers | Reconception des systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière