Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Santé animale

Hypocalcémie subclinique dans les élevages de bovins laitiers des Monts du Lyonnais (France) et ses conséquences sur la santé

ALVES DE OLIVEIRA L. (1), ASTRUC C. (1), OTZ P. (1), EICHER R. (2)

(1) VetAgro Sup, Université de Lyon, UMR-INRA 1213 Herbivores 69280 Marcy l’Etoile, France

(2) Biokema SA 1023 Crissier, Suisse

INTRODUCTION

L’hypocalcémie subclinique chez la vache laitière est une
diminution de la calcémie sous le seuil de 80 mg/L (Horst et
al. 2003, Reinhardt et al. 2011) ou 85 mg/L (Martinez et al.
2012) dans les 48h qui suivent le vêlage. Les vaches
atteintes d’hypocalcémie subclinique sont plus susceptibles
de développer des troubles de santé tels que : déplacement
de la caillette, cétose, dystocie, prolapsus utérin, rétention
placentaire et mammites. La prévalence dans les troupeaux
des USA est très élevée, de l’ordre de 39% (Horst et al. 2003,
Reinhardt et al. 2011) à 78% (Rodríguez et al. 2017) en
fonction du seuil utilisé. L’objectif de notre étude est de
déterminer l’importance de l’hypocalcémie subclinique dans
les troupeaux de moyenne montagne en France (Monts du
Lyonnais) avec des niveaux de production moins élevée, des
races différentes et une alimentation qui contient une part
d’herbe (foin, ensilage).

Alimentation | Bovins laitiers | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière