Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation

Effet du bloc minéral Nutrirumen® sur la production laitière avec des rations haute production

CHARLON C. (1), POINT S. (1), ANGLADE N. (1), LAZA-KNOERR A-L. (1)

(1) Agro Innovation International (CMI – Groupe ROULLIER), 18, av. Franklin Roosevelt, 35400 Saint-Malo, France

INTRODUCTION

Les vaches laitières (VL) produisent de plus en plus par lactation. Cette augmentation de la productivité nécessite une augmentation de la concentration énergétique et protéique des rations. De ce fait, la part de fourrage, à fibre longue, tend à diminuer au sein des rations. Ce type de ration présente pour l’animal un risque d’acidose latente accru (Martin et al, 2006 & Peyraud et Apper-Bossard, 2006 & Sauvant et Peyraud, 2010). De plus, les fourrages et concentrés distribués sont déficitaires en minéraux et notamment en oligo-éléments (Rollin, 2002). L’acidose et les carences minérales ont des impacts non négligeables sur la flore ruminale, notamment sur la digestion de la cellulose et la valorisation de la ration.
Afin de limiter le risque d’acidose et valoriser au mieux les rations, le groupe Roullier a développé un bloc minéral Nutrirumen®. Ce bloc contient un additif digesteur de fibres, trois substances tampons et des sels minéraux (macro et oligoéléments).
L’objectif de ce travail a été de tester l’effet du bloc minéral Nutrirumen®, en production laitière, sur la valorisation des rations à profil acidogène.

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière