Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers

L’efficience d’utilisation des acides aminés varie via des mécanismes différents lors d’apports contrastés d’énergie nette et de protéines digestibles dans l’intestin

OMPHALIUS C. (1,2), LAPIERRE H. (3), GUINARD-FLAMENT J. (1), BAHLOUL, L. (2), LEMOSQUET S. (1)

(1) PEGASE, Agrocampus Ouest, INRA, 35590, Saint-Gilles, France

(2) Adisseo France S.A.S., 10, Place du Général de Gaulle, 92160 Antony, France

(3) Agriculture and Agri-Food Canada, Sherbrooke, QC, Canada

INTRODUCTION

Dans le système d’alimentation INRA (2018), la prédiction de l’efficience (EffPDI) des Protéines Digestibles dans l’Intestin (PDI) ne considère plus uniquement la prédiction des apports PDI et la sécrétion des matières protéiques (MP) mais intègre aussi l’exportation de fractions protéiques non productives : les protéines endogènes fécales (PEF), les phanères (Pha) et les pertes endogènes urinaires minimales (EUm). Dans ce système, les variations de MP, et donc d’EffPDI, dépendent des apports d’énergie nette (UFL), de PDI et de LysDI et MetDI (en % PDI). Cependant, les vaches absorbent des acides aminés (AA) issus de la digestion des PDI et les utilisent pour synthétiser toutes les protéines. L’efficience de chaque AA (EffAA) peut varier selon leur apport et leur exportation dans les protéines. Pour améliorer les recommandations en AA et en énergie des vaches laitières, il est important de mieux décrire les variations des EffAA. L’objectif du travail était donc d’étudier les variations d’EffAA en fonction d’apports contrastés en UFL et PDI et d’analyser les mécanismes par une étude de métabolisme mammaire.

Alimentation | Bovins laitiers

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière