Tous les textes des 3R

Bien-être animal

Agroécologie | Bien-être animal | Bovins laitiers | Changement climatique

Effet de l’ombrage d’arbres intra parcellaires sur la production, le bien-être et le comportement de génisses laitières

AUPIAIS A. (1), PHILIBERT A. (1), MODE E. (1), BLONDY V. (2), VICET J.C. (2), FOUGERE M. (3)

(1) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, 75595 Paris cedex 12

(2) Chambre d’Agriculture 44, La Géraudière, 44939 Nantes cedex 9

(3) Chambre d’Agriculture 44, Ferme expérimentale de Derval, La Touche, 44590 Derval

RESUME

Le changement climatique en cours entraîne une augmentation des températures et des événements climatiques extrêmes, notamment des vagues de forte chaleur. Des températures élevées en été peuvent entraîner une augmentation de la chaleur ressentie par les bovins et avoir un impact sur leur bien-être et sur la production. L’agroforesterie est une pratique consistant à associer des arbres, des cultures et/ou des animaux sur une même parcelle. L’objectif de cette étude est de tester l’effet de l’ombrage d’arbres agroforestiers intra parcellaires sur la production, le bien-être et le comportement de génisses laitières en situation de fortes chaleurs.
Pour ce faire, la Chambre d’Agriculture de Loire Atlantique et l’Institut de l’Elevage (Idele) ont mené une expérimentation sur des génisses laitières, sur la ferme expérimentale de Derval (44), deux années consécutives (2016-2017), de mai à août. Deux lots de 10 génisses Prim’holsteins ont été suivis pendant la période de fortes chaleurs, un lot bénéficiant d’ombre via des parasols disposés au milieu de la pâture sur des lignes d’orientation nord-sud et l’autre non. Différentes mesures ont été réalisées au cours de cette étude : des mesures zootechniques et des mesures de bien-être et de comportement. Concernant les performances de croissance, aucune différence significative n’a été trouvée entre les deux lots. L’ombre a par contre limité l’effet du stress thermique sur l’ingestion alimentaire des génisses puisque les animaux disposant de parasols ont consommé plus d’herbe que ceux qui n’en disposaient pas. Concernant le comportement, le lot bénéficiant d’ombre s’est significativement moins déplacé et a passé plus de temps à pâturer que le lot n’en bénéficiant pas. Lorsque le THI (Temperature Humidity Index) était supérieur à 76, le lot sans parasols a passé plus de temps debout que le lot disposant d’ombre, mais a passé moins de temps à pâturer. Plus le THI était élevé et plus le nombre de génisses présentes sous les parasols augmentait. Les génisses bénéficiant d’ombre semblent moins affectées par les fortes chaleurs.

Agroécologie | Bien-être animal | Bovins laitiers | Changement climatique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière