Tous les textes des 3R

Réduction des intrants chimiques en élevage

Antibiotiques | Bovins à viande | Réduction des intrants chimiques en élevage | Santé animale

Comparaison de trois modalités de vaccination contre les maladies respiratoires dans des élevages commerciaux d’engraissement de jeunes bovins.

MOUNAIX B. (1), BRUN-LAFLEUR L. (1), ASSIE S. (2), JOZAN T. (3)

(1) Institut de l’Elevage, Monvoisin, 35652 Le Rheu Cedex

(2) ONIRIS UMR BioEpAR, Route du Gachet, 44307 Nantes Cedex

(3) MSD Santé Animale, 12 rue O. de Serres, 49070 Beaucouzé

RESUME - Trois protocoles vaccinaux contre les maladies respiratoires (Bovilis Bovigrip®) de jeunes bovins Charolais (N=248, âge moyen =285 j) ont été définis pour identifier leurs intérêts respectifs. Les protocoles ont été comparés deux à deux. L’essai a été réalisé en élevages commerciaux pour rendre compte des conditions de réalisation et des impacts observés par les éleveurs. Le gain de poids journalier est supérieur (p<0,05) lorsque les animaux ont été entièrement vaccinés (2 injections de vaccin) chez le naisseur (protocole précoce) par rapport à ceux ayant reçu une vaccination en partie réalisée au centre de rassemblement (protocole intermédiaire). Le nombre d’animaux observés malades par les éleveurs était faible en moyenne, ainsi que la proportion d’animaux traités (<15%/lot), mais aucune différence significative de la morbidité observée par les éleveurs n’a été mise en évidence entre les protocoles. Cet essai suggère l’intérêt, dans un contexte de réduction de l’usage des antibiotiques, de la vaccination des animaux chez le naisseur pour prévenir et diminuer l’incidence des maladies respiratoires en atelier d’engraissement de taurillons.

Antibiotiques | Bovins à viande | Réduction des intrants chimiques en élevage | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière