Tous les textes des 3R

Réduction des intrants chimiques en élevage

Caprins | Effet mâle | Réduction des intrants chimiques en élevage | Reproduction

Temps de contact journalier nécessaire lors d’un effet mâle pour une reproduction efficace hors saison sexuelle chez les caprins

BOISSARD K. (1), FORGERIT Y. (1), BORDERES F. (1), BRUNETEAU E. (1), WEYERS E. (1), POUGNARD J.L. (1) RANGER B. (1), RIQUET N. (1), MADANI F. (1), PETIT F. (1), BRIFFAUD F. (1), VAN PETEGHEM M. (1), FATET A. (2), PELLICER-RUBIO M.T. (2)

(1) UE1373 FERLUS, INRA, 86600, Lusignan, France

(2) UMR85 PRC, CNRS, IFCE, INRA, Université de Tours, 37380, Nouzilly, France

INTRODUCTION

La maitrise de la saisonnalité de la reproduction est importante en élevage caprin pour pouvoir étaler la production toute l’année. Des traitements hormonaux sont disponibles pour une reproduction hors saison sexuelle (Fatet et al. 2008). Elle peut aussi être obtenue sans hormones grâce à l’effet bouc (Pellicer-Rubio et al. 2016). L’effet bouc est l’introduction volontaire de mâles sexuellement actifs au sein d’un groupe de chèvres au repos sexuel, dans le but d’induire et de synchroniser les ovulations. Pour réussir l’effet bouc, le conseil en élevage en France préconise une présence permanente d’un bouc pour 10 chèvres pendant toute la durée de l’effet bouc (fiches techniques du GRC disponibles sur idele.fr). Selon le système d’élevage et les installations, la présence permanente des boucs peut s’avérer problématique, par exemple lors de la traite (difficultés à isoler les mâles ou à les faire passer en salle de traite) ou au pâturage (interactions avec d’autres lots, saut de clôtures). En régions subtropicales, il a été décrit que la diminution du temps de contact journalier entre chèvres et boucs de 24h jusqu’à seulement 4h par jour, ne semblait pas perturber la réponse ovulatoire des chèvres à l’effet mâle (Ramirez et al. 2017). L’objectif de ce travail était d’étudier l’influence du temps de présence journalière des boucs dans les lots de chèvres sur la réponse oestrale et ovulatoire à l’effet bouc, chez la chèvre Alpine (principale race caprine en France).

Caprins | Effet mâle | Réduction des intrants chimiques en élevage | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière