Tous les textes des 3R

Réduction des intrants chimiques en élevage

Réduction des intrants chimiques en élevage | Ruminants (général) | Santé animale

Modèles économiques des structures vétérinaires en zone rurale et réglementation du médicament vétérinaire

Minviel J.J. (1), Boluda C. (1), Portal J. (1), Ferchiou, A. (1), Raboisson D. (1)

(1) IHAP, Université de Toulouse, INRA, ENVT, Toulouse, France

INTRODUCTION

Le contexte institutionnel de l’activité vétérinaire en productions animales se modifie, avec une pression croissante pour réduire la dépendance des cabinets vétérinaires à la délivrance des médicaments, afin de contenir le problème de l’antibiorésistance. En France, les vétérinaires sont autorisés à prescrire et à délivrer des médicaments. Cette situation est souvent critiquée au motif qu’elle crée un conflit d’intérêt favorisant une sur-prescription et donc une sur-utilisation des antibiotiques en élevage, ce qui est susceptible de contribuer au développement de l’antibiorésistance. Le vétérinaire pourrait en fait être incité à accroître ses prescriptions, de manière à augmenter le profit généré par la vente des médicaments. Ainsi, des appels en faveur d’un découplage de la prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires se multiplient.
Dans ce contexte, cette communication analyse le modèle économique des cabinets vétérinaire français afin d’anticiper des solutions pour garantir leur durabilité économique en cas de réduction ou de fin de la délivrance des médicaments.

Réduction des intrants chimiques en élevage | Ruminants (général) | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière