Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Digestion - Métabolisme | Fourrage

Effets de l’éclatement du grain du maïs fourrage et de la part d’herbe dans la ration sur l’ingestion, la digestion et la production des vaches laitières

CHAUVEAU H. (1), UIJTTEWAAL A. (1), FÉRARD A. (1), MESLIER E. (1), BOISNEAU A. (1)

(1) ARVALIS-Institut du Végétal, station expérimentale de la Jaillière, F-44370 Loireauxence

INTRODUCTION
L’ensilage de maïs plante entière représente environ 38 % de la matière sèche (MS) ingérée par les vaches laitières en France (CNIEL, 2019). La part de l’énergie apportée par l’amidon dans le maïs fourrage (MF) est comprise entre 40 % et 45 % en conditions normales de végétation (Férard et al., 2016). Une bonne utilisation de l’amidon est donc essentielle afin de valoriser le potentiel énergétique du MF. Outre le stade de récolte, la durée de conservation et la génétique du MF, le niveau d’éclatement des grains pourrait avoir un effet sur la digestibilité de l’amidon (Braman et Kurtz, 2015). Cette hypothèse est parfois avancée sur le terrain lorsque des particules de grains sont observées dans les bouses.
Un essai sur les vaches laitières de la station ARVALIS de La Jaillière (44) a été mené au cours de l’hiver 2017-2018 pour évaluer l’effet de l’éclatement du grain en interaction avec la part d’herbe dans la ration sur les performances laitières.

Alimentation | Bovins laitiers | Digestion - Métabolisme | Fourrage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière