Tous les textes des 3R

Efficience et Résilience alimentaires

Effets de régimes composés de sources protéiques alternatives au soja sur l’ingestion, la croissance et l’efficience alimentaire de taurillons à l’engrais

MOREL I. (1), NADAU V. (1), OBERSON J.-L. (1), CANTALAPIEDRA-HIJAR G. (2)

(1) Agroscope, Groupe de recherche ruminants, Tioleyre 4, 1725 Posieux, Suisse

(2) INRAE, Université Clermont Auvergne, Vetagro Sup, UMR Herbivores, 63122 Saint-Genès-Champanelle, France

INTRODUCTION
En engraissement de jeunes bovins, l’ensilage de maïs occupe une part importante des régimes, parfois même sa totalité. Ensilé en plante entière le maïs est riche en énergie mais pauvre en matière azotée, avec des teneurs de 7 à 9 % de la matière sèche MS. Cette faible concentration engendre un déséquilibre qui doit être corrigé par l’apport de matières premières riches en protéines. Le tourteau de soja représente une référence en la matière en raison de sa concentration élevée en matière azotée. Son importation dans les systèmes européens n’est toutefois pas sans conséquences, d’une part sur l’environnement, en particulier sur la déforestation en Amérique du Sud (Solanet et al. 2011) et d’autre part sur l’empreinte carbone importante qu’elle confère aux produits finaux (Billon et al. 2009). Dans l’objectif d’une production de viande durable, liée au terroir et respectueuse de l’environnement, ainsi que vis-à-vis des consommateurs, l’autonomie protéique est de plus en plus convoitée. Cet essai d’engraissement de taurillons a pour objectif de maximiser l’autonomie alimentaire et d’évaluer les effets sur l’ingestion, les performances et l’efficience alimentaire d’une substitution du tourteau de soja dans les régimes par des sources protéiques pouvant être produites localement, soit sous forme de protéagineux et oléagineux, soit sous forme de fourrages riches en protéines.

Visualiser le poster commenté

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière