Tous les textes des 3R

Efficience et Résilience alimentaires

Efficience alimentaire | Fourrage | Ruminants (général)

Evaluation de la contribution de 16 systèmes d’élevage de production de viande bovine européens à la sécurité alimentaire

MADRANGE P. (1), JAROUSSE A. (2), VEYSSET P. (2), BALOUZAT J. (2), GUILLIER M. (2), BAUMONT R. (1), DIMON P. (1), HENNART S. (3), MERTENS A. (3), LEGEIN L. (3), BERTOZZI C. (4), REDING E. (4), ORIORDAN E. (5), KEARNEY M. (6), BREEN J. (6), PIRLO G. (7), IACURTO M. (7), PAHMEYER C. (8), MOSNIER C. (2)

(1) IDELE, Service productions de viandes, 75595 Paris, France

(2) INRAE, UMR Herbivores, 63122 Saint-Genès-Champanelle, France

(3) Centre wallon de recherches agronomiques, 100 6800 Libramont, Belgique

(4) Association wallonne de l’élevage, 5590 Ciney, Belgique

(5) Teagasc, Animal and Grassland Research and Innovation Centre, Grange, Dunsany, Co. Meath, Irland

(6) Université de Dublin, Dublin 4, Irlande

(7) Conseil pour la recherche et l’économie agricoles, 26900 Lodi, Italie

(8) Université de Bonn, 53115 Bonn, Allemagne

RESUME
La contribution des différents systèmes européens de production de viande bovine à la sécurité alimentaire a été évaluée par : 1) la quantité de protéines consommables par l’homme (HEP) produite au niveau de l’exploitation, 2) la compétition alimentation humaine-alimentation animale à l’échelle de la production de viande bovine, et 3) le coût de production de la viande et des HEP totales produites à l’échelle de l’exploitation. L’analyse est basée sur 16 systèmes de production de viande bovine représentatifs en France, Belgique, Irlande, Italie et Allemagne et couvre les systèmes naisseurs, engraisseurs, laitiers et mixtes, avec ou sans cultures de vente. Les résultats montrent que les systèmes produisant à la fois de la viande bovine et du lait ou des céréales ont une production de HEP par hectare plus élevée que les systèmes spécialisés dans la production de viande bovine. Ces systèmes diversifiés ont également des coûts de production de HEP plus faibles. Concernant plus particulièrement l’atelier viande, les naisseurs sont pour la plupart des producteurs nets de HEP (ratio HEP ingéré/HEP produit >1) mais, pour produire de la viande consommable par l’homme, ces systèmes doivent être combinés avec des engraisseurs qui sont pour la plupart des consommateurs nets de HEP. Les naisseurs-engraisseurs sont majoritairement consommateurs nets de HEP (entre 0,6 et 0,7) mais les systèmes utilisant très peu de concentrés ou utilisant des coproduits non comestibles par l’homme sont des producteurs nets de protéines. Ces systèmes basés sur l’herbe utilisent une plus grande surface de terre par kilogramme de carcasse mais une grande partie de cette surface est constituée de terres non labourables, donc pas en concurrence directe avec la production alimentaire humaine. Les coûts de production de viande les plus bas sont les systèmes de finition qui produisent le plus de poids vif par UGB par an et les systèmes laitiers dans les plaines qui partagent les coûts entre le lait et la viande.

Efficience alimentaire | Fourrage | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière