Tous les textes des 3R

Efficience et Résilience alimentaires

Bovins à viande | Efficience alimentaire | Fourrage

Valorisation des fourrages par les reproducteurs de race Aubrac en station d’évaluation : une étude pour mieux répondre aux attentes des éleveurs de races locales, bovines allaitantes en zones de massif

LEYMARIE C. (1), BRUNET J.-L. (2), FOUILLOUX M.-N. (3), CASTETS S. (1), RENOU J. (1), JOUHET E. (4), TESNIERE G. (4)

(1) Organisme de Sélection Aubrac, 8 Av de l’Europe - 12000 RODEZ

(2) Institut de l’Elevage - Campus INRAE - CS 52637 - 31321 CASTANET TOLOSAN

(3) Institut de l’Elevage, Agrapole - 23 rue Jean Baldassini - 69364 LYON CEDEX 7

(4) CORAM, Collectif des Races locales de Massif, Campus INRAE - CS 52637 - 31321 CASTANET TOLOSAN

INTRODUCTION
Depuis 2017, les 3 races allaitantes (Aubrac, Salers et Gasconne des Pyrénées) du CORAM (Collectif des Races locales de Massif), mettent en oeuvre différents protocoles expérimentaux dans le cadre du programme SERUSTIC. Ces protocoles s’appuient sur les taurillons évalués en Stations d’Evaluation (SE) dans le cadre du protocole FGE. Le travail mené par l’Organisme de Sélection (OS) de la race Aubrac consistait à mesurer la quantité de fourrage ingérée par taurillon et à la mettre en relation avec les performances mesurées en station. Ceci représente une approche nouvelle de la mesure de l’efficacité alimentaire (EFA- aptitude à valoriser la ration). En effet, ce caractère est, le plus fréquemment évalués à partir des performances d’animaux nourris à base de concentré (Archer et al., 1999). Cependant, pour les systèmes d’élevage bovins allaitants des races rustiques, l’autonomie alimentaire est très largement recherchée et le troupeau reproducteur n’est alimenté qu’à partir des fourrages grossiers. La SE ayant pour but d’évaluer les futurs reproducteurs, l’OS Aubrac a défini, en collaboration avec IDELE et le CORAM, un protocole permettant de mesurer leur EFA. Les travaux menés sur des taurillons en Contrôle Individuel en race Blonde d’Aquitaine et Limousine ont mis en avant des niveaux d’héritabilité relativement intéressant en termes de sélection génétique (Bouquet et al.,2010). Ceci constitue un argument supplémentaire pour travailler sur ce caractère en race Aubrac, même si l’approche est un peu différente.
Pour mettre en oeuvre ce protocole, des aménagements ont été nécessaires au sein de la station. La première année du protocole a permis de vérifier sa faisabilité et la présence de variabilité phénotypique.

Bovins à viande | Efficience alimentaire | Fourrage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière