Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Qualité aliment | Ruminants (général)

Influence de la conservation du fourrage sur sa digestibilité.

Y. ARRIGO

Agroscope Liebefeld-Posieux, Station fédérale de recherches en production animale et laitière (ALP), CH-1725 Posieux

INTRODUCTION

Clé de voûte pour l’estimation de la valeur nutritive des aliments, la digestibilité des nutriments se base sur des essais réalisés avec les animaux. Une détermination in vivo avec les moutons dure une trentaine de jours, raison pour laquelle nous devons conserver les fourrages verts dont la composition chimique évolue rapidement. Afin de rester représentative, la conserve utilisée doit restituer au mieux les caractéristiques du fourrage initial en assurant un minimum de modifications des teneurs. La mise en service d’un séchoir expérimental par déshumidification à Posieux, Suisse, en vue de produire une conserve d’herbe contrôlée pour remplacer la conservation par congélation (exigeante en main d’oeuvre et en énergie) est à l’origine de ce projet. Dans le but de compléter nos données et d’étayer nos prédictions de la valeur nutritive, la comparaison de ces deux modes de conservation destinés aux fourrages expérimentaux a été élargie aux méthodes de conservation rencontrées habituellement dans la pratique.

Alimentation | Qualité aliment | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière