Tous les textes des 3R

Santé

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

Traitement de la diarrhée néonatale bovine : nouvelles perspectives en fluidothérapie parentérale.

C. CAMBIER (1), Th. CLERBAUX (2), B. DETRY (2), A. FRANS (2), P. GUSTIN (1)

(1) Université de Liège. Faculté de Médecine Vétérinaire. Département des Sciences Fonctionnelles. Unité de Pharmacologie-

Pharmacothérapie-Toxicologie. Bd de Colonster B41. 4000 Liège. Belgique

(2) Université Catholique de Louvain. Hôpital St Luc. Département de Médecine Interne. Unité de Pneumologie. Avenue Hippocrate 55/50. 1200 Bruxelles

INTRODUCTION

Le premier traitement de la diarrhée néonatale bovine est la fluidothérapie. A l’heure actuelle, les thérapeutiques visent uniquement à rétablir l’équilibre hydrique et ionique, à rétablir le pH sanguin et à couvrir un déficit énergétique éventuel. Les troubles de l’oxygénation tissulaire accompagnant le processus diarrhéique (Cambier et al., 2001) ne sont jamais pris en compte dans l’évaluation de l’efficacité du traitement. Plus grave, dans certains cas, les thérapeutiques actuelles peuvent même aggraver les troubles de l’oxygénation tissulaire (Cambier et al., sous presse). Une nouvelle composition médicamenteuse ayant pour but de lutter contre l’hypoxie tissulaire survenant au cours de la diarrhée néonatale bovine, a donc été mise au point.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière