Tous les textes des 3R

Santé

Génétique | Ovins à viande | Santé animale

Sélection pour la résistance à la tremblante dans une race à petit effectif : le Roussin de la Hague.

E. PAROT (1), I. PALHIERE (2), C. GUINTARD (1), O. DELAVAL (3), C. DANCHIN BURGE (4), T. POUILLE (3)

(1) Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03

(2) INRA SAGA, BP 27, 31326 Castanet-Tolosan

(3) UPRA ACR de la Manche, 50000 Saint Lô

(4) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

INTRODUCTION

Depuis le début de l’année 2002, le Ministère de l’Agriculture (MAAPAR) a mis en place un programme d’éradication de la tremblante du mouton faisant largement appel à la stratégie génétique. Ce programme vise le double objectif d’éradiquer la tremblante dans les élevages atteints et de renforcer la résistance de l’ensemble du cheptel national. La race Roussin de la Hague est une race à faible effectif qui compte des cas de tremblante et qui fait partie des races ovines françaises les plus sensibles génétiquement à cette maladie. Par conséquent, la mise en place du programme d’amélioration génétique pour la résistance à la tremblante est déterminante pour assurer la pérennité de la race : il faut résoudre un problème de santé animale dans les élevages atteints, protéger les autres élevages en sélectionnant les animaux résistants et préserver la variabilité génétique.

Génétique | Ovins à viande | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière