Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Alimentation | Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait

L’apport de caméline sous forme de graine ou de tourteau modifie la composition en acides gras des laits et la tartinabilité des beurres.

C. HURTAUD, J. L. PEYRAUD

I.N.R.A., Unité Mixte de Recherche Production du Lait, 35590 Saint-Gilles

INTRODUCTION

La maîtrise de la composition du lait est un facteur déterminant pour améliorer la qualité des produits laitiers. En particulier, les propriétés physiques des beurres (dureté et tartinabilité) dépendent de la composition en acides gras poly-instaurés du lait. Les graines oléagineuses riches en ces acides gras sont susceptibles d’affecter la composition du lait. La graine de cameline (Bonjean et Le Goffic, 1999), riche en acides gras insaturés (20 à 40 % de C18:3, 10 à 20 % de C18:2, 12 à 25 % de C18:1, 13 à 20 % de C20:l et 2 à 5 % de C22:l dans son huile) et son tourteau (45 % de protéines) qui contient encore 10 % d’huile résiduelle peuvent être de ce fait des aliments intéressants.

Alimentation | Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière