• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Actualités et prospectives en épidémiologie parasitaire en France.

    C.. MAGE (1), M. L ’HOSTIS (2), A.. CHAUVIN (2)

    (1) Institut de l’élevage, ESTER, 87069 Limoges cedex

    (2) Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, Parasitologie, UMR ENVN/INRA 1034 « interactions hôte-parasite-milieu », BP 40706, 44307 Nantes cedex 03

    RESUME

    Les parasites sont des agents pathogènes dont le cycle évolutif est lié de façon très stricte au milieu extérieur. Dans le cas des parasites à cycle direct (arthropodes, nombreux strongles), I’évolution en phase libre dans le milieu extérieur est tributaire des conditions climatiques. Dans le cas des parasites à cycle indirect (trématodes, protozoaires sanguins.. .) le cycle évolutif est dépendant de la présence et de l’abondance des hôtes intermédiaires ou des vecteurs. Ces derniers vivent dans des biotopes bien particuliers et dépendent des facteurs biotiques et abiotiques du milieu considéré. L’épidémiologie des maladies parasitaires est donc évolutive, car en relation avec l’évolution du milieu : modification des systèmes d’élevage, modifications du milieu (nature1 ou artificiel). Des études épidémiologiques sont indispensables pour connaître le statut du cheptel de ruminants concernant ces maladies, et plus particulièrement les maladies transmises par des vecteurs.

    Télécharger le fichier PDF (475 ko)

    Voir tous les textes de : Chauvin A. | L’Hostis M. | Mage C.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Parasitisme | Ruminants (général) | Santé animale

    Autres textes des

    3R 2001 - Séance :

    Parasitisme

    Résistance aux benzimidazoles chez les nématodes gastro-intestinaux parasites de petits ruminants : diagnostic moléculaire et stratégies de traitement. 

    SILVESTRE A., CABARET J.

    Les endectocides chez les caprins : pharmacologie, efficacité et conditions d’utilisation dans le contexte de la résistance aux anthelmintiques. 

    CHARTIER C., LESPINE A., HOSTE H., ALVINERIE M. 

    Epidémiologie et moyens de lutte contre l’oestrose ovine. 

    DORCHIES P., JACQUIET P.

    Strongyloses gastro-intestinales en élevage allaitant vendéen. Enquête épidémiologique et proposition d’un méthode de type HACCP. 

    CHAUVIN A., QUILLET JM., CARTRON O., RENAULT S., RESEAU GTV VENDEEN

    La résistance génétique aux nématodes parasites chez les petits ruminants : un caractère de mieux en mieux connu. 

    GRUNER L., AUMONT G., BOUIX J., MANDONNET N.

    Evolution du contrôle de l’hypodermose bovine en France. 

    BOULARD C.

    Affiche • Evolution de la réponse sérologique de troupeaux laitiers vis-à-vis de la grande douve. 

    BLONDEL M., VAN WAVEREN W.

    Affiche • Efficacité des tanins condensés contre les trichostrongles chez la chèvre. 

    PAOLINI V., DORCHIES P., HOSTE H.

    Affiche • Le ragondin (Myocastor coypus), hôte réservoir de la Grande Douve du foie (Fasciola hepatica). 

    AGOULON A., L’HOSTIS M., MENARD A., CHAUVIN A.

    Affiche • Prévention des avortements et des infections foetales dus à Neospora caninum chez les génisses : essais de traitement pendant la gestation avec du décoquinate à la posologie de 2mg/kg/jour. 

    JOURNEL C., CHATAGNON G., MARTIN D., RICHARD A., TAINTURIER D.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés