Tous les textes des 3R

Parasitisme

Caprins | Parasitisme | Santé animale

Les endectocides chez les caprins : pharmacologie, efficacité et conditions d’utilisation dans le contexte de la résistance aux anthelmintiques.

C.. CHARTIER (1), A. LESPINE (2), H. HOSTE (3), M. ALVINERIE (2)

(I) AFSSA Site de Niort, Laboratoire d’études et de recherches caprines, 60, rue de Pied-de-Fond, B.P. 3081, 79012 NIORT CEDEX

(2) INRA, Laboratoire de Pharmacologie-Toxicologie, 180, chemin de Tournefeuille, B.P. 3, 31931 TOULOUSE CEDEX 9

(3) INRA 959, Ecole Nationale Vétérinaire, 23, chemin des Capelles, 31076 TOULOUSE

RESUME

Les endectocides (avermectines/milbémycines) représentent aujourd’hui une des principales familles d’anthelminthiques pour la maîtrise des nématodes chez la chèvre laitière en raison de la très grande fréquence des résistances aux benzimidazoles. Les caractéristiques pharmacologiques des différents endéctocides chez la chèvre présentent de nombreuses spécificités par rapport aux ovins et aux bovins (absorption et élimination en particulier). Les paramètres pharmacocinétiques sont affectés par divers éléments englobant le médicament (voie d’administration, présentation..) et l’animal (alimentation, parasitisme, statut physiologique, état d’engraissement..). Ainsi, des ajustements de posologie propres aux caprins sont nécessaires afin d’assurer une efficacité optimale contre les nématodes, en particulier de l’intestin grêle. Ces connaissances scientifiques constituent un préalable pour une meilleure utilisation des différentes familles d’anthelminthiques chez la chèvre. Un objectif important
dans le contrôle médicamenteux du parasitisme est de définir des pratiques réduisant le plus possible le risque d’émergence de nématodes résistants en diminuant la pression de sélection sur les populations parasites. Les principaux éléments d’une utilisation raisonnée des anthelminthiques incluent la posologie, la voie d’administration, la fréquence annuelle et le moment des traitements, l’alternance entre les familles d’anthelminthiques et le traitement sélectif des animaux fort excréteurs.

Caprins | Parasitisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière