• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Strongyloses gastro-intestinales en élevage allaitant vendéen. Enquête épidémiologique et proposition d’un méthode de type HACCP.

    A. CHAUVIN (1), J.M. QUILLET (2), 0. CARTRON, (1), S. RENAULT (1), RESEAU GTV VENDEE (2)

    (1) UMR ENVN/ INRA 1034 Interactions hôte-parasite-milieu, Ecole nationale vétérinaire, Atlanpole - La Chantrerie, BP 40706, F-44307 Nantes cedex 03.

    (2) GTV Vendée, Rue Galliéni, 85000 La Roche sur Yon.

    RESUME

    Deux enquêtes épidémiologiques ont été réalisées dans 6 puis 39 élevages allaitants vendéens en 1999 et 2000 respectivement. Le niveau d’infestation par les strongles digestifs a été évalué par comptage de larves L3 dans l’herbe, coproscopies et dosage de pepsinogène plasmatique chez des animaux de première et deuxième saison de pâture. Le risque de strongylose apparaît très limité au printemps alors que l’infestation d’automne est souvent massive. Un plan de prévention de type HACCP (Hazard Analysis Control of Critical Point) est proposé. Il consiste en une identification et un contrôle de points critiques par analyse du système d’élevage et évaluation du niveau de contamination de l’élevage à la mise à I’herbe, en juillet et à la rentrée à l’étable avec des outils validés. Il permet d’optimiser les intrants d’antiparasitaires dans l’élevage.

    Télécharger le fichier PDF (366.3 ko)

    Voir tous les textes de : Cartron O. | Chauvin A. | Quillet J-M. | Renault S.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Parasitisme | Santé animale

    Autres textes des

    3R 2001 - Séance :

    Parasitisme

    Actualités et prospectives en épidémiologie parasitaire en France. 

    MAGE C., L’HOSTIS M., CHAUVIN A.

    Résistance aux benzimidazoles chez les nématodes gastro-intestinaux parasites de petits ruminants : diagnostic moléculaire et stratégies de traitement. 

    SILVESTRE A., CABARET J.

    Les endectocides chez les caprins : pharmacologie, efficacité et conditions d’utilisation dans le contexte de la résistance aux anthelmintiques. 

    CHARTIER C., LESPINE A., HOSTE H., ALVINERIE M. 

    Epidémiologie et moyens de lutte contre l’oestrose ovine. 

    DORCHIES P., JACQUIET P.

    La résistance génétique aux nématodes parasites chez les petits ruminants : un caractère de mieux en mieux connu. 

    GRUNER L., AUMONT G., BOUIX J., MANDONNET N.

    Evolution du contrôle de l’hypodermose bovine en France. 

    BOULARD C.

    Affiche • Evolution de la réponse sérologique de troupeaux laitiers vis-à-vis de la grande douve. 

    BLONDEL M., VAN WAVEREN W.

    Affiche • Efficacité des tanins condensés contre les trichostrongles chez la chèvre. 

    PAOLINI V., DORCHIES P., HOSTE H.

    Affiche • Le ragondin (Myocastor coypus), hôte réservoir de la Grande Douve du foie (Fasciola hepatica). 

    AGOULON A., L’HOSTIS M., MENARD A., CHAUVIN A.

    Affiche • Prévention des avortements et des infections foetales dus à Neospora caninum chez les génisses : essais de traitement pendant la gestation avec du décoquinate à la posologie de 2mg/kg/jour. 

    JOURNEL C., CHATAGNON G., MARTIN D., RICHARD A., TAINTURIER D.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés