Tous les textes des 3R

Pâturage

Bovins à viande | Bovins laitiers | Pâturage

Conduite en plein-air de bovins et d’ovins. Conséquences sur les surfaces et les animaux.

E. POTTIER (1), D. GAUTIER (2), J. VERON (3), P. D’HOUR (4)

(I) Ferme Expérimentale du Mourier, 87800 St Priest Ligoure

(2) Ferme Expérimentale de Carmejane 04510 Le Chaffaut

(3)Institut de l’Elevage 19 rue de I’Ancien Evêché BP 1229 53012 Lava1 cedex

(4) INRA URH 63122 St Genès Champanelle

RESUME

La conduite des troupeaux allaitants en plein air est souvent envisagée dans des situations d’agrandissement des exploitations. Pour mieux connaître ces pratiques, leurs diversités et les effets, des enquêtes et des suivis d’exploitations ainsi que des travaux d’expérimentations ont été réalisés au cours de ces dernières années dans différentes régions françaises. Des pratiques de conduite en plein air d’ovins et de bovins sont observées dans de nombreux systèmes de production, avec des pratiques très diversifiées. En bovin, en Limousin comme en Pays de la Loire, elles répondent le plus souvent à des contraintes de bâtiments, alors qu’en PACA, les éleveurs ovins cherchent à réaliser des économies en fourrages stockés en valorisant des parcours. Le pâturage en hiver n’affecte ni la production d’herbe ni la qualité du couvert. L’incidence du piétinement est moins connue. Sur des prairies portantes, un chargement sur I’hiver de 500 UGB jours par hectare semble être un seuil en dessous duquel le maintien des animaux ne dégrade pas la parcelle.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Pâturage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière