• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Pratiques d’élevage et délai de mise à la reproduction des vaches laitières en période de stabulation hivernale.

    J. M. PHILIPOT (1), M. PIGERE (2), A. BOURGE (3), G. TROU (4), C. DISENHAUS (5)

    (1) URCEO, 69, rue de la Motte-Brûlon, BP 80225, 35702 Rennes Cedex 07

    (2) OFIVAL, 80, avenue des Terroirs de France, 75012 Paris

    (3) Contrôle Laitier d’Ille et Vilaine, 17, boulevard Nominoë, BP 84333, 35743 Pacé Cedex

    (4) Chambre d’Agriculture d’Ille et Vilaine, ZAC Atalante Champeaux, Rond-Point Maurice Lelannou, 35042 Rennes

    (5) ENSAR, 65, route de Saint-Brieuc, 35000 Rennes

    RESUME

    Une enquête a été effectuée dans 78 élevages bovins laitiers d’Ille et Vilaine afin de préciser les pratiques d’élevage autres que la volonté de l’éleveur, influant sur le délai de mise à la reproduction des vaches laitières. L’échantillon d’étude était constitué de 1012 vaches de race Prim’Holstein ayant vêlé en hiver (janvier à mars 1999) ou en automne (octobre à décembre 1999) dans l’un de ces élevages. Les facteurs favorables (associés à un délai moyen de mise à la reproduction plus court) ont été identifiés dans trois domaines : les aménagements du bâtiment d’élevage, la détection/notation des chaleurs, et la distribution de concentrés pendant le peripartum. Concernant les aménagements du bâtiment d’élevage, les facteurs favorables sont une aire d’exercice spacieuse (>=6 m2/vache), et un box de vêlage visible depuis I’aire paillée. Concernant la détection et la notation des chaleurs, les facteurs favorables sont une détection faite le plus souvent par une seule et même personne, la prise en compte du comportement de chevauchement afin d’améliorer la détection, la notation des chaleurs par tous les intervenants, et la notation systématique de toutes les chaleurs dès la première. Concernant la distribution de concentrés pendant le peripartum, les facteurs favorables sont premièrement, un niveau d’apport de céréales ou de concentré de production avant le vêlage ne dépassant pas 2 kg/jour et une augmentation de cet apport après le vêlage (ne dépassant pas 400 g/jour) ; deuxièmement, un niveau d’apport de correcteur azoté avant le vêlage ne dépassant pas 1 kg/jour et un rythme d’augmentation de cet apport après le vêlage supérieur à 200 g/jour ; et troisièmement, une ration complète ou une individualisation totale de la distribution des concentrés. D’après les connaissances acquises, les facteurs relatifs au rationnement agiraient vraisemblablement en limitant le déficit énergétique ou l’amaigrissement en début de lactation. Le fait que 8 éleveurs sur 10 ne consacrent pas même une période de 20 minutes par jour à I’observation des chaleurs incite à reconsidérer les conseils en reproduction, afin mieux prendre en compte les aspirations des éleveurs à se simplifier la vie.

    Télécharger le fichier PDF (440.3 ko)

    Voir tous les textes de : Bourge A. | Disenhaus C. | Philipot J-M. | Pigere M. | Trou G.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Reproduction

    Autres textes des

    3R 2001 - Séance :

    Reproduction

    Etude descriptive et identification de facteurs de variation de différentes catégories de retours après insémination artificielle en troupeaux laitiers. 

    SEEGERS H., COULON R., BEAUDEAU F., FOUCHET M., QUILLET JM.

    Facteurs de variation de la production d’embryons chez des vaches Charolaises superovulées en région Bourgogne. 

    LAURIERE P., MANIERE J., CHASTANT S., GRIMARD B.

    Amélioration des méthodes de cryopréservation et de transfert d’embryons chez les petits ruminants. 

    BARIL G., COGNIE Y., POUGNARD JL., LEBOEUF B., TRALDI AS., GUIGNOT F., BECKERS JF., MERMILLOD P.

    Affiche • Identification d’un effet femelle indépendant de l’effet mâle sur le développement embryonnaire in vitro chez les bovins. 

    TAMASSIA M., RICHARD C., MARCHAL J., LAVERGNE Y., HEYMAN Y., RENARD JP., CHASTANT-MAILLARD S.

    Affiche • Effets d’une restriction alimentaire sur la production d’embryons par OPU-FIV chez des génisses laitières suralimentées. 

    FRERET S., GRIMARD B., JOLY C., PONCHON S., TRON N., PONTER AA., PONSART C., HUMBLOT P.

    Affiche • Analyse de facteurs influençant l’âge au premier vêlage et l’intervalle premier-deuxième vêlage de vaches Blanc Bleu Belge en fermes commerciales. 

    DE BEHR V., HORNICK JL., CABARAUX JF., DUFRASNE I., ISTASSE L.

    Affiche • Typologie des vaches allaitantes selon les facteurs de variation de la durée de l’anoestrus postpartum. 

    SANZ A., CASASUS I., BERNUES A., REVILLA R.

    Affiche • Cycle saisonnier de l’activité sexuelle chez la bouc de race Bédouine. 

    AMIRAT Z., LAKHDARI Y., KHAMMAR F.

    Affiche • Variations nycthémérales annuelles de l’activité hypophyso-testiculaire chez le bouc de race Bédouine. 

    LAKHDARI Y., AMIRAT Z., KHAMMAR F., SEMPERE A.

    Affiche • Effet de la pose d’implants de mélatonine autour du solstice d’hiver sur la fin de la saison sexuelle chez la femelle de Mouflon (Ovis gmelini musimon) et la brebis de race Manchega (Ovis aries). 

    GOMEZ BRUNET A., SANTIAGO MORENO J., CHEMINEAU P., MALPAUX B., DEL CAMPO A., LOPEZ SEBASTIAN A.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés