• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Facteurs de variation de la production d’embryons chez des vaches Charolaises superovulées en région Bourgogne.

    P. LAURIERE (1), J. MANIERE (2), S. CHASTANT (1), B. GRlMARD (1)

    (1) Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, Unité de Biologie de la reproduction, 7 avenue du GI de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex

    (2) Charolais Embryons, 13 rue Faulquière, 58300 Decize

    RESUME

    L’objectif de l’étude était d’identifier les facteurs de variation de la production d’embryons chez la vache de race Charolaise. Dans le département de la Nièvre et ses départements limitrophes, 927 traitements de superovulation ont été réalisés entre le 09/01/89 et le 20/12/99 sur 83 génisses et 245 vaches. Suite à ces traitements, 873 collectes ont été réalisées (873/927=94,2%). Les effets de l’âge de la donneuse, de son rang de lactation, du niveau génétique de l’animal (estimé par les index IBOVAL), des conditions de vêlage, de la saison de collecte et du rang de traitement intralactation ont été testés sur les variables réponse « nombre de structures collectées » et « nombre d’embryons viables » collectés. Sur le sous-échantillon des vaches (245 animaux et 751 collectés) les effets des difficultés de vêlage et de l’intervalle vêlage collecté ont été testés. Les analyses statistiques ont été réalisées par analyse de variance en utilisant des modèles multivariés et en introduisant un effet aléatoire de la vache pour tenir compte de la répétition des observations pour un même animal. Le nombre de structures collectées a été de 12,2+/- 7,7. Il a été plus faible chez les génisses que chez les vaches (p<0,001), a diminué avec le rang de collecte (p<0,001) et a été influencé par l’année de collecte (p<0,05). Sur le sous-ensemble des vaches, les effets de ces facteurs ont été retrouvés. Le nombre de structures collectées a diminué avec l’intervalle vêlage-collecte (p<0,001) mais il n’est important que lorsque l’intervalle dépasse 380 jours ce qui a été observé chez les vaches donneuses permanentes. Le nombre d’embryons viables collectés a été de 6,7 +/- 5,8. Le nombre d’embryons viables collectés a diminué avec l’augmentation du rang de traitement intralactation (p<0,05). Une tendance a été observée pour l’effet de la saison de collecte (plus d’embryons viables entre décembre et avril qu’entre mai et novembre (p=0,09). Sur le sous échantillon des vaches, le nombre d’embryons viables collectés a eu tendance à être plus faible pour les intervalles vêlage-collecte supérieurs à 380 jours que pour les intervalles inférieurs (p=0,07). Le niveau génétique et les conditions de vêlage n’ont pas influencé le nombre de structures collectées ni le nombre d’embryons viables collectés. En conclusion, la production d’embryons a été élevée et très variable dans cet échantillon. La production d’embryons a augmenté après le premier vêlage puis a diminué avec I’âge, la parité et le nombre de collectes réalisées. Cependant, le nombre d’embryons viables collectes reste intéressant pour multiplier la descendance des femelles.

    Télécharger le fichier PDF (432.3 ko)

    Voir tous les textes de : Chastant S. | Grimard B. | Laurière P. | Manière J.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Reproduction

    Autres textes des

    3R 2001 - Séance :

    Reproduction

    Pratiques d’élevage et délai de mise à la reproduction des vaches laitières en période de stabulation hivernale. 

    PHILIPOT JM., PIGERE M., BOURGE A., TROU G., DISENHAUS C.

    Etude descriptive et identification de facteurs de variation de différentes catégories de retours après insémination artificielle en troupeaux laitiers. 

    SEEGERS H., COULON R., BEAUDEAU F., FOUCHET M., QUILLET JM.

    Amélioration des méthodes de cryopréservation et de transfert d’embryons chez les petits ruminants. 

    BARIL G., COGNIE Y., POUGNARD JL., LEBOEUF B., TRALDI AS., GUIGNOT F., BECKERS JF., MERMILLOD P.

    Affiche • Identification d’un effet femelle indépendant de l’effet mâle sur le développement embryonnaire in vitro chez les bovins. 

    TAMASSIA M., RICHARD C., MARCHAL J., LAVERGNE Y., HEYMAN Y., RENARD JP., CHASTANT-MAILLARD S.

    Affiche • Effets d’une restriction alimentaire sur la production d’embryons par OPU-FIV chez des génisses laitières suralimentées. 

    FRERET S., GRIMARD B., JOLY C., PONCHON S., TRON N., PONTER AA., PONSART C., HUMBLOT P.

    Affiche • Analyse de facteurs influençant l’âge au premier vêlage et l’intervalle premier-deuxième vêlage de vaches Blanc Bleu Belge en fermes commerciales. 

    DE BEHR V., HORNICK JL., CABARAUX JF., DUFRASNE I., ISTASSE L.

    Affiche • Typologie des vaches allaitantes selon les facteurs de variation de la durée de l’anoestrus postpartum. 

    SANZ A., CASASUS I., BERNUES A., REVILLA R.

    Affiche • Cycle saisonnier de l’activité sexuelle chez la bouc de race Bédouine. 

    AMIRAT Z., LAKHDARI Y., KHAMMAR F.

    Affiche • Variations nycthémérales annuelles de l’activité hypophyso-testiculaire chez le bouc de race Bédouine. 

    LAKHDARI Y., AMIRAT Z., KHAMMAR F., SEMPERE A.

    Affiche • Effet de la pose d’implants de mélatonine autour du solstice d’hiver sur la fin de la saison sexuelle chez la femelle de Mouflon (Ovis gmelini musimon) et la brebis de race Manchega (Ovis aries). 

    GOMEZ BRUNET A., SANTIAGO MORENO J., CHEMINEAU P., MALPAUX B., DEL CAMPO A., LOPEZ SEBASTIAN A.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés