Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Economie | Systèmes d’élevage

Les sytèmes allaitants face aux contraintes de la PAC. Agrandir les exploitations ou réduire la taille du cheptel ?

P.M HAAN (1), D. STILMANT (1), J. LAMBIN (2), M. COLLIGNON (3)

(1) CRAGx, Section Systèmes agricoles, 100 rue du Serpont, B-6800 Libramont (Belgique), e-mail : systagri@cragx.fgov. be

(2) FUSAGx, Unité de mécanique des fluides et environnement, 2 Passage des Déportés, B-5030 Gembloux

(3) DER, Service de Promotion, d’lnformation, de Gestion et de Vulgarisation Agricole, 1 rue du Carmel, B-6900 Marloie

RESUME

Afin de résorber les excédents de production et, par la même, de maintenir les prix, tout en réduisant la pression des exploitations sur l’environnement, la PAC vise à diminuer le chargement animal. Ainsi, une nouvelle contrainte, apparue en 2002, réside dans l’obligation de couvrir 15 % des Primes Vaches Allaitantes (PMVA) par des génisses afin de descendre sous la charge des 1,8 UGB primées par hectare de superficie fourragère sans devoir acheter des hectares supplémentaires et donc sans entraîner une inflation du coût du foncier. Quelle peut-être la réaction de l’agriculteur face à cette contrainte et quels en seront les impacts sur la durabilité des systèmes d’exploitations obtenus ?
Outre un transfert pur et simple, quatre alternatives ont été explorées au départ d’une exploitation type du sud-est belge visant à produire des broutards à l’herbe. Ces alternatives sont : (1) la vente des vaches non-primées ; (2) le rachat de primes et des hectares nécessaires au maintien des 1,8 UGB primées/ha ; (3) le transfert de 30 % de PMVA sur les génisses et la vente des vaches non primées en vue de toucher le complément extensif ; et (4) la recherche d’un premier vêlage à 24 mois pour réduire le chargement. Parmi ces alternatives, les deux dernières, visant à décharger l’exploitation sans l’agrandir, améliorent l’excédent brut d’exploitation tout en stabilisant les prix et en réduisant les charges de travail. De plus elles réduisent les externalités négatives vis-à-vis de l’environnement. Cependant, les systèmes ainsi obtenus sont beaucoup plus sensibles aux aides et donc aux évolutions de la PAC.

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Economie | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière