Tous les textes des 3R

Reproduction

Alimentation | Bovins laitiers | Reproduction

L’urémie (lait/plasma) peut révéler un apport excessif de protéines limitant la fertilité des vaches.

E. FROIDMONT (1), A. THEWIS (2), N. BARTIAUX-THILL (1)

(1) CRAGx, Département Productions et Nutrition animales - 8 Rue de Liroux, B-5030 Gembloux, Belgique

(2) FUSAGx, Unité de Zootechnie - 2 Passage des Déportés, B-5030 Gembloux, Belgique

INTRODUCTION

Alors que la sélection génétique a permis une amélioration notable de la production laitière, la fertilité du bétail laitier diminue (Pinto et al., 2000). Un excès de protéines alimentaires, peut être un des facteurs les plus insidieux car le producteur a souvent tendance à apporter une alimentation riche en protéines pour maximiser la productivité des animaux. Un tel excès accroît les teneurs en urée du plasma et du lait. L’objectif de l’étude est de déterminer la relation entre la teneur en urée du lait et la fertilité des vaches.

Alimentation | Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière