Tous les textes des 3R

Elevage biologique : aspects économiques et qualité

Bovins laitiers | Elevage biologique | Qualité des produits | Qualité lait | Systèmes d’élevage

Variabilité de la charge en levures et moisissures dans le lait et l’environnement des animaux : comparaison entre élevages biologiques et conventionnels.

C. AGABRIEL (1), C. JOURNAL (1), F. LERICHE (2)

Avec la participation technique de K. FAYOLLE (2), A. LAGUET (2) et C. SIBRA (1) et la collaboration de la laiterie Walchli (Condat 15)

(1) ENITAC, Unité Elevage et production des ruminants soutenue par l’INRA. Site de Marmilhat, 63370 Lempdes

(2) ENITAC, Unité Typicité des produits alimentaires

INTRODUCTION

La caractérisation des produits issus de l’agriculture biologique a fait l’objet de plusieurs études mais peu concernent les produits animaux, en particulier, la caractérisation microbiologique des laits crus. Pourtant, la qualité microbiologique du lait est déterminante pour les qualités sanitaires, organoleptiques et technologiques des fromages. La flore fongique peut, selon sa nature et sa concentration, jouer un rôle positif pour l’affinage de certains fromages (Eck et Gillis 1997) mais aussi d’altération (Gueguen 1992) voire de risque sanitaire, si elle est productrice de mycotoxines (Fremy et Dragacci 1999). L’objectif de cette étude était de décrire la variabilité des charges en levures (L) et moisissures (M) des laits crus et d’identifier d’éventuelles différences quantitatives selon le mode de production - biologique ou conventionnel - en relation avec l’environnement des animaux.

Bovins laitiers | Elevage biologique | Qualité des produits | Qualité lait | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière