• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Détermination de l’intensité minimale d’éclairement pour induire un effet " jours longs " chez la chèvre

    S. LAFERTE (1), B. MALPAUX (2), P. CHEMINEAU (2)

    (1) Comité lnterprofessionnel du SAINTE MAURE DE TOURAINE, Chambre d’Agriculture d’Indre-et-Loire,

    37171 CHAMBRAY-lès-TOURS cedex

    (2) INRA Physiologie de la Reproduction des Mammifères Domestiques, Unité de Neuroendocrinologie Sexuelle, 37380 NOUZILLY

    INTRODUCTION

    Depuis plusieurs années, le traitement lumineux est un outil de désaisonnement assez largement utilisé dans les élevages caprins. Une intensité lumineuse de 200 lux est actuellement recommandée.

    L’objectif de cette étude a été de déterminer l’intensité lumineuse minimale, efficace pour produire un effet "jours longs", en utilisant deux marqueurs rapides et robustes, les sécrétions de mélatonine et de prolactine.

    Télécharger le fichier PDF (57.6 ko)

    Voir tous les textes de : Chemineau P. | Laferte S. | Malpaux B.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Caprins | Reproduction

    Autres textes des

    3R 1997 - Séance :

    Reproduction

    Affiche • Conséquences économiques de différents intervalles entre vêlages chez la vache laitière 

    R. ESPINASSE, B. LE LAN, L. DEPARCY

    Affiche • Activité ovarienne des chèvres en élevage sur parcours : étude de l’influence de l’époque de mise-bas et de la conduite des mâles en Sardaigne et en Corse 

    A. BRANCA, P.M. SANTUCCI, A. CABIDDU, M. DECANDIA, G. FRUITERO

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés