• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Les encéphalopathies spongiformes transmissibles et les prions : recherches engagées à l’INRA. Bilan de la mobilisation des équipes et premiers résultats.

    Jean-Miche ! Elsen

    INRA, Station d’Amélioration génétique des Animaux, BP 27, 31326 Castanet-Tolosan Cedex

    RESUME

    L’épidémie d’Encéphalopathie Spongiforme Bovine (ESB) a commencé en 1985 au Royaume Uni et atteint à ce jour plus de I70 000 têtes dans ce pays. Elle a également été diagnostiquée en Suisse, en Irlande, au Portugal et en France. Ce que les médias ont appelé la « crise de la vache folle » a été déclenchée le 20 mars 1996 avec I’annonce par le ministère de la Santé anglais de la transmission vraisemblable de cette pathologie à I’homme. Elle s’est traduite aussitôt par une grande méfiance des consommateurs vis-à-vis de la viande bovine et par une chute importante de la consommation. Depuis, I’actualité de cette maladie demeure très vive en Europe : nouveaux cas, éventuelles transmissions par le lait, le sang, entre espèces, rôle du cuivre, tests de dépistage.

    Article paru dans INRA mensuel n°101 juin-juillet 1999. En septembre 2000, les chercheurs de I’INRA engagés dans les recherches sur les encéphalopathies animales ont fait le bilan de leurs résultats lors d’un séminaire interne à I’institut. Le point sur les travaux présentés lors de ce séminaire figure page 20.

    Télécharger le fichier PDF (1.3 Mo)

    Voir tous les textes de : Elsen J.M.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Ruminants (général) | Santé animale

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés