• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Emission d’ammoniac dans les bâtiments vaches laitières à ventilation naturelle

    DOLLE J.B. (1), CAPDEVILLE J. (2)

    (1) Institut de l’Elevage, 511, Avenue R. Salengro - 62051 SAINT-LAURENT-BLANGY CEDEX

    (2) Institut de l’Elevage, 5, Rue Hermann Frenkel - 69364 Lyon CEDEX 07

    RESUME

    Les émissions d’ammoniac dans l’atmosphère sont mises en cause dans la dégradation des écosystèmes : acidification des sols, appauvrissement des sols forestiers en magnésium et potassium, dépérissement des forêts ... (Landmann - 1991). Une large part des émissions d’ammoniac est liée à l’agriculture et plus particulièrement à l’activité d’élevage (CITEPA - 1987). L’étude presentée ici est centrée sur l’appréciation des émissions d’ammoniac dans les bâtiments vaches laitières à ventilation naturelle. L’objectif est de mieux cerner les émissions émanant de l’élevage bovin et de déterminer les relations entre les pertes d’anmoniac et les conditions d’élevage, en particulier les modes de logement (Mannebeck - 1990). Les mesures d’émission d’ammoniac requièrent la détermination du débit de ventilation et de la concentration en ammoniac de l’air ambiant. Les mesures de débit de ventilation ont été basées sur l’utilisation d’un gaz traceur, l’hélium, parallèlement à l’élaboration d’un modèle de prédiction de la ventilation à partir de paramètres météorologiques et de condition d’élevage. L’ ammoniac a été mesuré en continu par barbotage et par analyse avec un spectromètre photoacoustique infrarouge. Dans le même temps, un capteur électrochimique a été testé, et des mesures ponctuelles avec des tubes réactifs ont été effectuées. Les expérimentations réalisées dans différents bâtiments à ventilation statique ont montré la difficulté d’appréciation du débit de ventilation compris entre 600 et 2500 m3 par vache et par heure. Les concentrations d’ammoniac varient tout au long de la journée et sont comprises entre 0.5 et 7 ppm. Elles sont sous l’influence de plusieurs paramètres : conditions météorologiques, activités des animaux et de l’éleveur. Compte tenu de ces concentrations et du débit d’air des bâtiments, les émissions varient entre 3 et 8 kg NH3 par vache et pour 7 mois de stabulation.

    Télécharger le fichier PDF (347.4 ko)

    Voir tous les textes de : Capdeville J. | Dolle J.B.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bâtiments-Equipement | Bovins laitiers | Environnement

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés