Tous les textes des 3R

Santé

Bovins laitiers | Elevage biologique | Parasitisme | Santé animale

Parasitisme et performances zootechniques des veaux laitiers conduits avec des vaches nourrices en Agriculture Biologique

CONSTANCIS C. (1), CHARTIER C. (1), BERNARD M. (1), LEHEBEL A. (1), BRISSEAU N. (1), CHAUVIN A. (1), BAREILLE N. (1), RAVINET N. (1)

(1) BIOEPAR, INRAE, Oniris, 44307, Nantes, France

RESUME
La conduite des veaux laitiers avec des vaches nourrices est de plus en plus répandue, notamment en Agriculture Biologique, mais reste peu documentée : les descriptions zootechniques et l’impact de ce système sur la croissance et la santé des veaux sont peu connus. Les objectifs de cette étude étaient donc de décrire cette conduite et d’évaluer chez les veaux élevés sous nourrice les performances zootechniques ainsi que les risques parasitaires liés à la cryptosporidiose et aux strongyloses digestives, deux maladies majeures des jeunes ruminants.
Cette étude a été réalisée dans 20 fermes biologiques pratiquant cette conduite. Les veaux restaient sous la mère durant 4,5 jours en moyenne, puis passaient, pour 57% d’entre eux, par une phase d’allaitement artificiel. L’adoption par une nourrice était réalisée en moyenne à 8 jours. Les fèces de 611 veaux âgés de 5 à 21 jours ont été prélevés de janvier à septembre 2019 pour détecter les oocystes de Cryptosporidium. La prévalence d’excrétion de 40,2% était similaire à celle trouvée chez des veaux élevés classiquement mais l’intensité d’excrétion et la prévalence de diarrhée semblaient inférieures. Les facteurs de risque d’excrétion identifiés étaient soit non spécifiques de cette conduite sous nourrices (ex : naissance en milieu ou fin de saison de vêlage vs début de saison), soit en lien avec cette conduite (ex : phase d’allaitement ou d’adoption vs phase uniquement avec sa mère). Concernant la croissance et les strongyloses digestives, des pesées et des prélèvements de fèces et de sang ont été réalisés à 4 reprises sur les 416 veaux gardés pour le renouvellement et leurs 197 nourrices au cours de la saison de pâturage. Les veaux avaient un GMQ élevé (en moyenne 783 grammes par jour) durant cette première saison de pâturage. L’ensemble des indicateurs concernant les strongles gastro-intestinaux (excrétion fécale, pepsinogène sanguin, sérologie Ostertagia, Parasit’Sim) ont montré une faible exposition parasitaire malgré une durée de pâturage longue (191 jours en moyenne). Ces résultats suggèrent que le pâturage mixte vaches nourrices/veaux protègent ces derniers vis-à-vis des strongles gastro-intestinaux. Globalement sur la première année de vie, la conduite de veaux laitiers avec des nourrices semble avoir un effet bénéfique sur la santé et la croissance des veaux.

Bovins laitiers | Elevage biologique | Parasitisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière