• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Elevage ovin performant à l’herbe sur parcours de Causse : association de ressources pastorales spontanées et améliorées.

    D. HUBERT (1), G. MOLENAT (1), M. JACQUIN (2), J. BOUIX (2), B. BIBE (2), F. BOCQUIER (1)

    (1) INRA - UMR ERRC, 2, place Viala, 34060 Montpellier Cedex I

    (2) INRA - SAGA, chemin de Borde-Rouge, 31326 Castanet Tolosan Cedex

    RESUME

    Les conditions de réalisation d’un élevage d’ovins allaitants de race INRA 401, en plein air sur parcours, sont étudiées sur le Causse du Larzac, au domaine INRA de la Fage. Des portions de parcours fertilisés sont utilisées comme complément d’avant saison pour la végétation native tardive et dont le cycle est trop rapide pour assurer I’alimentation nécessaire à la réussite de lactations de brebis allaitant en moyenne 1,55 agneaux. Trois modalités d’utilisation combinée de végétation fertilisée (F) et de végétation native (n) ont été étudiées au cours du printemps, pendant l’allaitement : pâturage de F du 20 avril au 23 mai, puis de n jusqu’au 3 juillet et retour sur F jusqu’à fin juillet pour exploiter les reports (modalité FnF) ; pâturage prolongé de F du 20 avril au 3 juillet puis de n en juillet (modalité FFn) ; chargement fort sur végétation fertilisée entre le 20 avril et le 23 mai, ne dégageant pas de report, puis de n en juin et juillet (modalité fnn). Les agneaux, nés à la fin mars, ont été sevrés au début juillet. La modalité FnF à produit les meilleures croissances d’agneaux (300g/j du 20 avril au 23 mai puis 200 g/j jusqu’au 3 juillet) en relation avec une offre fourragère quantitative élevée et des taux de prélèvement de la biomasse ne dépassant pas 42% sur des végétations exploitées à leurs stades optimaux. Les deux autres modalités, montrent des réductions significatives des gains de poids : 276 g/j du 20 avril au 23 mai pour fnn (65 % de taux de prélèvement) ; 134 g/j du 23 mai au 3 juillet pour FFn (50 % de taux de prélèvement). Un rattrapage partiel du lot fnn a eu lieu mais pas du lot FFn. Les réductions de gains de poids d’agneaux se sont accompagnées de pertes de poids plus élevées pour les brebis allaitantes. Par la suite, maintenues sur parcours, les brebis qui avaient le plus perdu pendant l’allaitement ont mieux récupéré et plus aucune différence ne subsistait en octobre, à l’approche de la lutte. Les agneaux mâles ont été finis à l’herbe et pesaient 33,1 kg à la vente entre 104 et 109 jours de moyenne selon la modalité. Les agnelles de renouvellement ont été élevées sur le parcours ; au 16 octobre le seuil de 37,5 kg pour leur mise à la reproduction était dépassé par 52 % (FFn), 80 % (FnF) et 60 % (fnn) d’entre elles.

    Télécharger le fichier PDF (474.3 ko)

    Voir tous les textes de : Bibé B. | Bocquier F. | Bouix J. | Hubert D. | Jacquin M. | Molénat G.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Ovins à viande | Pâturage

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés