• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Plusieurs groupes génétiques d’Anaplasma phagocytophilum sont à l’origine de l’anaplasmose granulocytaire chez les animaux domestiques.

    CHASTAGNER A. (1), DUGAT T. (2), VOURC’H G. (1), VERHEYDEN H. (3), LEGRAND L. (4), BACHY V. (5), CHABANNE L. (1,6), JONCOUR G. (7), MAILLARD R. (8), HADDAD N. (2), BOULOUIS H.-J. (2), PLANTARD, O (9), LEBLOND A. (1, 10), AND BAILLY X. (1)

    (1) EPIA, INRA, 63122 Saint Genès Champanelle, France

    (2) BIPAR, Université Paris-Est, Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, Anses, INRA, 23 avenue du Général de Gaulle, 94706 Maisons-Alfort Cedex

    (3) CEFS, INRA, 24 chemin de Borde Rouge - Auzeville, CS 52627, F-31326 CASTANET TOLOSAN Cedex

    (4) Laboratoire Frank Duncombe 1 Route de Rosel, 14053 Caen Cedex 4, France ; EA 4655 U2RM – Université de Caen Basse-Normandie, 14000 Caen France

    (5) Laboratoire Vétérinaire Départemental du Rhône, Campus vétérinaire VetAgro Sup, 1 avenue Bourgelat 69280 Marcy l’Etoile

    (6) Université de Lyon, VetAgro Sup, F-69280 Marcy l’Etoile, France

    (7) 2 Kervellan, 22160 Callac, France

    (8) Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, Unité pathologie des ruminants -UMR BIPAR ; 23 Chemin des Capelles ,31076 Toulouse

    (9) BIOEPAR, INRA-Oniris, 44307 Nantes

    (10) Département Hippique, VetAgroSup, F-69280, Marcy L’Etoile– France

    RESUME

    L’anaplasmose granulocytaire est une zoonose émergente transmise par les tiques, due à la bactérie Anaplasma phagocytophilum. Elle infecte de nombreux mammifères. Les chevreuils, et dans une moindre mesure les rongeurs, sont suspectés d’être des hôtes réservoirs (pouvant être la source d’infection pour les bovins via les tiques), du fait de forte prévalence dans leurs populations. Notre étude vise à caractériser génétiquement les souches d’A. phagocytophilum sur 9 loci chez 120 animaux domestiques malades provenant de toute la France ainsi que des chevreuils, pour mieux comprendre l’implication de chaque espèce hôte dans la circulation des souches. Cette caractérisation génétique nous a permis d’identifier 3 groupes de souches infectant les bovins. Les deux principaux groupes incluent 98 % des souches trouvées chez les bovins et sont génétiquement différentes de celles observées chez les chevreuils. Nos résultats suggèrent que les souches d’A. phagocytophilum infectant les bovins pourraient avoir plusieurs sources, différentes de celle du chevreuil.

    Télécharger le fichier PDF (262.8 ko)

    Voir tous les textes de : Bachy V. | Bailly X. | Boulouis H-J. | Chabanne L. | Chastagner A. | Dugat T. | Haddad N. | Joncour G. | Leblond A. | Legrand L. | Maillard R. | Plantard O. | Verheyden H. | Vourc’h G.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Maladies vectorielles : risques pour l’animal et l’homme | Ruminants (général) | Santé animale

    Autres textes des

    3R2016 - Séance :

    Maladies vectorielles : risques pour l’animal et l’homme

    Ré-émergence du virus de la fièvre catarrhale en France 

    ZIENTARA S., VIAROUGE C., FABLET A., VITOUR D., BELBIS G., BREARD E., BOURNEZ L., SAILLEAU C.

    Etude des tiques et maladies transmises en milieu insulaire méditerranéen ; l’exemple du cheptel bovin corse 

    GRECH-ANGELINI S., STACHURSKI F., MOUTAILLER S., BOISSIER J., VAYSSIER-TAUSSAT M., LANCELOT R., ALLIENNE J-F., DEVILLIERS E., MAESTRINI O., MARCO S., UILENBERG G.

    Affiche • Evaluation de l’infestation par la tique Rhipicephalus microplus chez les bovins en Nouvelle Calédonie 

    NAVES M., HUE T., CAMOIN M.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés