• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Le transport routier des bovins - Effets des conditions de transport sur le bien-être des animaux et sur les pertes techniques.

    A. BRULE (1), J. M. CHUPIN (2), J. CAPDEVILLE (3), J. LUCBERT (4), C. SARlGNAC (2)

    (1) Institut de 1 ’Elevage, Monvoisin - BP 67 - 35652 Le Rheu Cedex

    (2) Institut de l’Elevage, INRA Theix - 63122 Saint-Genès Champanelle

    (3) Institut de I’Elevage, Actipole - 5, rue Hermann Frenkel - 69364 Lyon Cedex 07

    (4) Institut de I’Elevage, 149, rue de Bercy - 75595 Paris Cedex 12

    RESUME

    Presque tous les bovins adultes sont transportés à un moment de leur vie et le plus souvent par route. La dernière réglementation de l’union Européenne permet que les bovins adultes soient transportés par route pendant des durées de 29 heures, si une pause d’une heure est respectée, après les 14 premières heures de transport, pour permettre d’abreuver et, si nécessaire, d’alimenter les animaux. La littérature relative au transport des bovins est importante et nous allons essayer de présenter un état des connaissances sur ce sujet, avec un intérêt particulier pour les effets des conditions de transport sur le bien-être des animaux et sur les pertes économiques. Pour illustrer cette bibliographie, nous allons présenter les résultats obtenus lors de transports longues durées (29 heures) de 140 taurillons et de 180 broutards au cours de l’été et de l’hiver 1999 et 2000. Ces dernières années, des expérimentations ont tenté d’identifier des situations stressantes pour les bovins et entraînant des pertes de qualité de carcasse et de viande au cours des différentes étapes du transport (rassemblement, chargement, confinement dans un camion en mouvement, déchargement, mise en lot dans un environnement nouveau et inconnu). Une mesure objective du stress au cours du transport peut être obtenue en utilisant des indicateurs comportementaux, physiologiques et pathologiques. Des transports de longues durées provoquent des privations d’eau et d’aliments pendant de longues périodes, ce qui entraîne des pertes de poids et une déshydratation. D’autre part, mélanger des animaux non familiers entre eux conduit à une augmentation du nombre d’interactions sociales qui peuvent conduire à des stress psychologiques et à un épuisement physique de certains animaux. Des événements tels que le chargement, le déchargement et le confinement dans un camion en mouvement sont particulièrement associés à des blessures et contusions physiques.

    Télécharger le fichier PDF (1.4 Mo)

    Voir tous les textes de : Brulé A. | Capdeville J. | Chupin J.M. | Lucbert J. | Sarignac C.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bien-être - Comportement | Bovins à viande | Bovins laitiers

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés