Tous les textes des 3R

Pathologie

Ruminants (général) | Santé animale

Incidences des toxines de champignons endophytes des graminées sur les herbivores en conditions européennes.

S. BONY (1), J. C. EMILE (2), A. DURIX (1), C. RAVEL (3), J.J. GUILLAUMIN (3), M. GUESQUIERE (2)

(1) UMR INRA-DGER 188, Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, B.P. 83, 69280 Marcy 1’Etoile

(2) INRA, Génétique et Amélioration des Plantes Fourragères, 86600, Lusignan

(3) INRA, Amélioration et Santé des Plantes, 234 Av. du Brézet, 63039, Clermont-Ferrand

RESUME

La présence de champignons endophytes vivant en symbiose avec certaines graminées est courante en Europe. Des niveaux d’infection importants peuvent être trouvés dans des lots de semences ou des prairies sauvages et cultivées. L’analyse des principales mycotoxines d’endophytes dans des populations infectées de L.perenne et de F. arundinacea démontre la présence de niveaux de lolitreme B et d’ergopeptides (ergovaline) a priori suffisants pour provoquer des troubles aigus trouvés dans les conditions d’élevage aux USA ou en Nouvelle-Zélande. Le nombre restreint d’études européennes dont nous disposons montre qu’outre des effets nettement négatifs sur I’appétibilité, seules de légères réductions de croissance sont observées en alimentant des animaux avec des fourrages endophytes. Une diminution franche de la prolactinémie est par contre souvent observée.
Plusieurs cas de « Rye grass stagger » ont été répertoriés en particulier avec la consommation de variétés à gazon de porte-graines de « L.perenne ». Des cas cliniques d’intoxication par l’ergovaline n’ont été observés qu’en France. En dépit de leur ubiquité démontrée, les endophytes des graminées ne semblent pas poser de problèmes majeurs en Europe au plan de la santé animale et des niveaux de production.

Ruminants (général) | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière